Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Gignac (André-Pierre)

Gignac

Au grand marché des esclaves (1) du football, il fallait bien qu’un jour arrivent les…soldes (de tout compte?) sur des montants de transfert généreusement alimentés par les allocations-chômage des spectateurs du cirque qui n’hésitent pas à grignoter leur virement pour se payer des places de matches soupçonnés de fraude. Plus ou moins loin de ces considérations mercantiles, l’un des héros de la dernière rencontre avec la Suède est peut-être concerné par l’une de ces opérations, il s’agit donc d’André-Pierre. Probablement un vrai génie, étymologiquement parlant.

Il y a pas mal de Gignac en France, mais tous localisés dans le Sud du pays puisque ce mot est, d’emblée, un bel exemple de langue d’oc. Le mot originel se décompose en effet en ‘gign-ac’, cette finale venant marquer, comme pour des centaines de lieux-dits et noms de communes en deçà de la Loire, un ‘locatif’. Ce ‘-ac’ est la francisation du latin ‘-acum’, lui-même suffixe accolé en général à un nom d’homme pour désigner le lieu où il vivait, dont il était propriétaire ou chargé d’administration (à l’époque de la présence romaine, le plus souvent).

Que ce soit donc dans le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône, l’Hérault, le Lot, et jusqu’en Haute-Loire ou en Charente (2), Gignac vient du patronyme…gaulois (largement influencé de latin) Gennius. Le gennius + ac est donc la résidence du Gennius, peut-être le village dont il était originaire ou son chef monté sur bouclier. L’ancêtre d’André-Pierre est probablement issu d’une branche provençale (de souche, ou installée dans la ‘province’ -comme disaient les Romains), le footballeur est d’ailleurs né à Martigues (3).

Alleluia, se disent tous les Gignac, nous avons donc du…génie! En dehors du fait qu’on ne saurait nier le savoir-faire du bonhomme, le mot latin ‘genius’ veut bien dire ‘génie’, mais dans un sens très général car à l’origine il qualifiait plutôt le charisme d’une personne extravertie et en bonne santé, très bonne même puisque c’était souvent un personnage jovial, bruyant et plutôt gourmand, un bon génie des cuisines (Depardieu, sors de ce corps!).

Une autre étymologie parie pour un sens tout à fait différent, mais pas moins respectable, puisque, particulièrement dans la région sud-est, ‘gennius’ (avec deux ou un seul ‘n’) a pu être le surnom de gens qui venaient de…Gênes (le gênois, donc), ce qui ne semble pas impossible, et d’un point géographique (la proximité de l’Italie, alors aux portes de Toulon!), et socio-historique (la circulation de marchands et négociants), et étymologique (le son ‘gennius’ ou ‘genius’ se comprenant de la même façon).

Après les génies gênois, il faut encore rajouter quelques chercheurs plus malicieux, qui, en relation avec d’autres toponymes français, recolleraient bien les Gignac aux Gignoux et aux Gignon, ces deux dernières formes étant le résultat d’une contraction de…Angénieux, lui-même créé d’après le verbe latin ‘ingéniare’, dont le premier sens est…tromper, ou bien, comme vous l’avez sans doute déjà imaginé, s’in-génier (sous-entendu: à construire une histoire ou un système qui soit valide, d’où le terme d’ingénieur)! Alors, s’il y a tromperie sur le montant des transferts de joueurs, tout cela ne serait que pure coïncidence. Sauf étymologiquement.

(1) Esclavage: condition d’un individu qui devient la propriété négociable et exploitable comme un bien matériel.
(2) Petit rappel: on dit LA Charente (il n’y a qu’un seul fleuve qui porte ce nom; le pluriel est une invention administrative pour différencier deux départements).
(3) Encore une fois, le lieu de naissance n’est jamais un paramètre fiable (on peut naitre par hasard dans un aéroport lors d’un voyage de ses parents), mais cela donne une tendance, à confirmer par la généalogie (indiscutable, elle).
.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

2 commentaires au sujet de Gignac (André-Pierre)

  1. C’est génial !!!
    Un rapport avec géniel ou bien pas du tout ?

  2. Bonjour Guillaume.

    SI vous parlez d’un patronyme, par ailleurs rare, on penchera plutôt pour une histoire de ‘pays’, de…gens de la même…gén-ération, ou de la même famille…gén-étique. A la base de tous ces mots, il y a l’idée d’une identité familiale, soit biologique (le gén-ôme), soit de la même nation (ou tribu, ou pays, ou vallée, tout cela étant à prendre au sens très large, et surtout pas politique). C’est, semble-t-il, le cas des quelques Géniel et Génon.

    Cela étant, le génie (de GIgnac) peut très bien être mis en rapport avec des qualités…endo-gènes particulièrement remarquables, d’où le terme.

    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>