Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Goldman (Jean-Jacques)

Goldman

On le sait depuis longtemps, en ce qui concerne les hommes politiques: moins on en fait, mieux on se porte, en tout cas dans les sondages. De la même façon, les traditionnels palmarès de popularité (ah, l’information estivale) mettent rarement en tête des personnalités dans l’action, mais plutôt des sportifs en retraite (Yannick Noah), des acteurs au succès fluctuant (Dany Boon) ou des musiciens ‘muets’, comme le talentueux auteur de «Quand la musique est bonne», récent tenant du titre bisannuel, pour la troisième fois consécutive.

Nul doute que, étymologiquement aussi, Goldman soit un chanteur en (disques d’) or, puisque c’est le sens même de son nom. On comprend aisément que le mot est formé de deux parties, gold-man, que l’impérialisme anglo-saxon a depuis longtemps rendu familières à tous les peuples pour comprendre ‘or-homme’. Voyons donc ce que cache cette pépite linguistique, qui a pu se couler dans différentes formes à travers les âges et les pays.

Beaucoup de livres vous expliqueront que Gold et ses (nombreux, certes) dérivés sont essentiellement des patronymes ‘juifs’, réduction un peu hâtive du sens initial, d’origine…saxone -donc souvent germanique- en rapport avec le métal précieux. Avec la racine simple, il s’agissait le plus souvent d’une allusion non pas à l’or mais à la couleur dorée, c’est-à-dire celle des cheveux, d’où le surnom de personnes à la crinière blonde comme l’or, ce qui ne manque pas d’une certaine logique quand on pense à la tignasse des tribus nordiques.

C’est quand on a commencé à ‘conjuguer’ le mot qu’il a pris des connotations différentes. D’abord symboliques, en rapport avec l’époque ‘juive’ effectivement, comme les Goldberg (ou Goldenberg), autrement dit (en allemand, pour aller au plus simple) ‘la montagne dorée’ (ou l’or de la montagne?); sauf que, tout comme les Goldblum (la fleur d’or), il faut comprendre ces patronymes comme des allusions -souvent bibliques- à des sites ou des objets sacrés, comme le Mont Sinaï, l’Etoile de David, ou l’Arche d’Alliance (faite en réalité avec de l’acacia plaqué or, mais c’est une autre histoire).

Le Goldman (avec un ou deux ‘n’, c’est pareil) se situe entre deux interprétations: l’homme qui touchait l’or (un -grand- prêtre?), ou celui qui avait eu l’illumination divine ou tout autre signe ‘solaire’? Ou, plus prosaïquement, l’homme en rapport avec de l’or, donc un orfèvre? C’est ce dernier sens qui va prévaloir le plus fréquemment, surtout dès qu’on va y associer clairement une racine qui définit une action ou un métier: ce sera le cas du ‘smith’ (en anglais) ou du schmid, schmidt ou schmitt-e (en allemand), qui caractérise un forgeron (si vous en connaissez qui font-ou fondent!- des fers à cheval en or, donnez-moi l’adresse); il faut croire qu’il s’agissait donc d’artisans spécialisés dans la fusion et le coulage du métal en question…

Idem pour les Goldstein (gold+stein en germain, ou stone -la pierre- en anglais), reférence directe à un orfèvre possédant La pierre, dite de jaspe, caillou de silice quasi-pur dont la version de couleur jaune permettait de mesurer la pureté de l’or. Or (si j’ose dire), la teinte la plus fréquente de la pierre était de couleur rouge-sang, et les plus acharnés des crypto-étymologistes y voient, comme les chrétiens du Moyen-Age qui l’appelaient ‘pierre des martyrs’, une allusion aux souffrances du Christ en croix. On est loin des bijouteries de la Place Vendôme…

Celui qui aura fait le plus de cinéma est «l’ami -win, en germain- de l’or», ce qui nous donne Goldwin, le gars qui prenait le Metro à Hollywood avec son copain Mayer pour faire rugir le célèbre lion enrubanné dans un bout de pellicule qui portait la devise du studio: ‘Ars Gratia Artis’ (l’Art pour l’Art). Pas sûr que cela ait été la morale de tous les orfèvres, mais voilà qui nous rapproche quand même de la musique de Jean-Jacques, non?


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>