Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Gourcuff (Yoann)

Gourcuff

Le beau gosse de l’équipe de France de Football est un breton, comme son entraineur de papa; il est né à Ploemeur, dans le Morbihan. Donc ce matin, grand bol d’air marin venu du grand Nord pour le grand sud, puisque direction la Bretagne…Du coup, je vous fais la totale, Yohan, Gourcuff, Ploemeur, Morbihan, Bretagne, tous ces mots étranges ont une étymologie, et nous allons la deviner ensemble!

Commençons par le plus simple, il s’appelle Yoann (sans h, on n’est pas dans les BD avec Pirlouit), version on ne peut plus bretonnante du prénom…Jean, évidemment. Parfois, on trouve le diminutif Yoannic, ou Yan et Yannick, plus ‘proches’ de Jean. Voilà pour le prénom.

Nom: Gourcuff donc, qui se décompose en deux syllabes: gour + cuff, pour former un qualificatif que l’on trouve aussi sous la forme “sèche” Courcuff (sèche = non gutturalisée avec le G). Il y a dans ces deux mots un adjectif et un “adverbe”: L’adjectif, c’est Cuff, qui signifie doux, à prendre ici au sens figuré de paisible, tranquille, gentil. L’adverbe, c’est la syllabe “gour”, augmentatif qui a le sens de “très”. Les Gourcuff sont donc des gens “très doux”, très paisibles, qualité parfois indispensable sur un terrain de football…

Tant que nous y sommes, finissons le tour de la carte postale, avec le nom de sa commune de naissance, Ploemeur, une occasion de parler de racines faciles à comprendre pour “décrypter”, au moins de façon primaire, les noms bretons: Ploemeur, deux syllabes également, deux mots: “ploe”, ou plo, voire plou plus fréquemment, désigne un lieu habité par un groupe, un village, et, très rapidement, l’aspect le plus important de ce village, la…paroisse. Il y a donc à la fois une notion topographique et sociale dans le mot; d’ailleurs “ploe” ou “plou” auraient pour origine le mot latin qui signifie le…peuple, un mot suffisamment voisin pour vous en souvenir lors de vos prochaines escapades bretonnes. Quant à “meur”, c’est un adjectif qui veut dire large, grand, ou ici, important. Ploemeur c’est donc une paroisse importante, nombreuse ou étendue.

Je saisis l’occasion de ce “ploe”, parfois francisé en “plou”, comme dans Ploumanac’h, Plouharnel, etc…pour vous rappeler que c’est au 19è siècle, au moment des grandes migrations bretonnes qui peupleront le quartier de la gare Montparnasse à Paris que les parisiens, entendant les bretons dirent qu’ils venaient de Plou-ceci ou Plou-cela, ont inventé le mot qui va désigner ces “paysans” qui venaient du bout, de la “fin des terres” (le Finis-tère), et les ont baptisés les…ploucs, à cause de cette syllabe “bizarre” pour un parigot!

On termine par la “bretagne”, nom commun et presque adjectif aussi à l’origine. Le mot vient d’une racine celte “britto” (qu’on va retrouver évidemment dans tout ce qui est “britton”, britanny, britannique, etc) et qui désignait très précisément des fortifications en pierre, en fait un muret de défense, avec des sortes de créneaux, ce qui sidérait les occupants romains qui construisaient, eux, leurs camps en bois et non pas avec des pierres lourdes (“ils sont fous, ces bretons!”). En tous cas, cette racine “britto” va se transformer en “brittische” (no comment) et même en français en “bretèche”, ce qui donnera leur nom à un certain nombre de communes françaises, y compris dans la région parisienne, où l’on prendre l’habitude de jouer au…golf à l’abri de petits murs de pierre, St Nom la Bretèche.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>