Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Hagman (Larry)

Hagman

Les médias n’ont pas manqué de saluer la disparition de l’acteur Larry Hagman, le célébrissime et définitivement immortalisé en JR, le ‘méchant’ de la déjà préhistorique série télévisée «Dallas». D’un reportage à l’autre, presque tous les journalistes l’ont abusivement gratifié de l’expression «l’homme que vous aimerez haïr», puisque le slogan fut créé pour une autre ‘sale tronche’ de l’écran (grand, cette fois), en l’occurrence le hongrois Eric Von Stroheim, pour ‘La Grande Illusion’ (1937…). Quoi qu’il en soit, et malgré tous ses efforts, Hagman restera probablement l’homme d’un seul rôle (essayez d’en citer d’autres?), un homme bien peu américain puisque son origine est…scandinave.

Scandinave ou néerlandaise d’ailleurs, mais on ne va pas se battre pour quelques centaines de kilomètres, puisque, comme on l’a maintes fois confirmé dans ces colonnes, plusieurs langues ‘nordiques’ sont issues des mêmes racines, avec simplement des variations dues aux intonations puis à l’orthographe. Le mot est simple à comprendre: dans Hagman, il y a hag+man. Avec un ‘n’ (version scandinave et anglo-saxone) ou avec deux (version allemande), man(n) signifie évidemment l’homme…Ne reste plus qu’à savoir ce qui caractérisait l’ancêtre de la famille de Larry. Et la famille est grande, au moins étymologiquement.

‘Hag’, ou hage, ou haag, ou hagie sont des mots dérivés d’un étymon de vieux-scandinave (= d’un mot-tronc du premier dialecte de cette région); ils évoquent tous un toponyme, c’est à dire un nom de lieu, qui a un rapport avec une ‘haie’. Visuellement, le mot français donne d’ailleurs l’impression de venir de la même syllabe, et c’est le cas: c’est vers le 12è siècle que ce son, ‘embarqué’ dans un dialecte germain qu’on appelait le francique, arrivera sur notre futur territoire pour donner le français plus tard. Une ‘hag’, c’est donc une haie…En fait, pour être plus précis, il s’agit à l’origine d’une prairie, d’un terrain vaste et souvent clôturé, davantage un pré avec barrière, non pas en bois mais une barrière végétale comme on l’imagine dans le bocage vendéen.

Ce pré-clôturé est en général protégé par un talus ou un remblai, sur lequel on fera pousser des arbres (pour retenir les bêtes ou pour couper le vent), d’où l’image contemporaine que nous avons retenue. On retrouve le même mot dans tout le nord de l’Europe: ‘Hage’ en suédois et norvégien; ‘hagi’ en islandais; ‘haeg’ en vieil-anglais et ‘have’ en danois. Nous voilà donc au coeur d’un vaste enclos linguistique! Sans compter qu’il faut lui rajouter un ‘confetti’ de territoire, l’île de Jersey où le mot est toujours en usage moderne pour désigner des prairies limitées par des talus. Talus que l’ont retrouve à quelques milles marins sur les bords du Cotentin français, à…La Hague bien sûr, dont le nom qualifie depuis une dizaine de siècles des levées de terre, les Normands ne doutant pas à l’époque qu’elles serviraient un jour de fondations à une usine de retraitement de déchets nucléaires.

Notre Larry est donc le descendant d’un ancêtre dont la maison avait une proximité avec une haie, non pas un bosquet mais une clôture. Il devient donc le ‘hag-man’, autrement dit peut-être un garde-barrière. Si vous trouvez le procédé un peu simpliste, voici quelques autres exemples de patronymes qui ont été formés sur le même modèle: les Waldman (l’homme de la forêt); les Buschman (l’homme du buisson); les Eichman (l’homme du chêne); les Lindeman (l’homme du tilleul)*.

Au fait, savez-vous que le personnage de son rôle, ‘JR’, est un ultime clin d’oeil linguistique? ‘JR’, ce sont les initiales de quel nom, déjà? De John Ross bien sûr, auront répondu les fans de la série. Eh bien, Ross est également un mot de provenance germanique (principalement répandu de nos jours en Allemagne et en Alsace-Lorraine), qui ne signifie pas ‘roux’ mais qui vient de la racine ‘hrod’ qui veut dire la gloire. Et là, franchement, pour Larry, on ne pouvait pas mieux trouver!

(*) Avec un suffixe différent, c’est aussi le cas des Tanner (ou Tannenbaum), l’homme du sapin; ou encore des Baumgartner (cf.la chronique sur l’homme volant Félix)…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>