Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Hamel (Jacques)

Hamel

Quelques jours d’émotion, quelques rengaines à la Une, et un nom qui disparaitra peut-être au prochain drame…Alors, pour ne pas oublier ce (premier?) acte de barbarie, l’hommage unanime au prêtre de St-Etienne-du-Rouvray (arrondissement de Rouen) a suscité quelques questions étymologiques, que connaissent sans doute bien les Stéphanais(es), gentilé qui se distingue par le suffixe final des Stéphanois (de St-Etienne tout court).

Hamel est un mot typiquement normand -puis ‘bien français’- qui s’appuie à la base sur l’ancienne racine germanique ‘heim’ qui désigne une maison (home en anglais), maintes fois citée ici; en fait, c’est un peu moins simpliste que cela: l’idée de base appartient à un ‘ham’ vking (forcément normand donc) qui évoque l’implantation d’une famille et donc d’un abri puis d’une demeure…De là vient la notion de maison, rapidement multipliée pour faire un ‘ham-el’ puis un ‘ham-eau’, un perir groupe d’habitations.

Du Pas-de-Calais à la Manche, en passant par l’Eure et la Seine-Maritime, on trouve ainsi, pêle-même, des patronymes et des toponymes sous la forme Hamel, Hamelet (le petit hameau), le plus répandu étant l’autre diminutif Hamelin, version féminine Hameline, et version ‘parisienne’ Hamelain. Rien à voir donc avec quelques hypothèses spontanées en rapport avec le prénom d’origine…arabe Amel (comme la chanteuse Bent), sauf que, hasard impensable et heureuse coïncidence en la circonstance, ce nom signifie ‘Espérance’, terme répété avec insistance par Mgr Vingt-Trois dans l’homélie prononcée à la mémoire du père Jacques lors de la messe à Notre-Dame de Paris!

L’autre lien involontaire et assez extraordinaire qu’on peut faire avec cette tragique disparition est dûe cette fois à un ex-collègue du prêtre, lui-même vicaire dans la région, qui déclara sur une chaine d’informations continue: «…le père Hamel était pour nous comme un véritable chêne sur lequel on pouvait s’appuyer…». Or, parmi les nombreux noms régionaux qui concernent ce ‘quercus’ (le chêne, en latin) si répandu dans nos forêts, on trouve tout d’abord le ‘casse’ gascon dans le Sud-Ouest (d’où les familles Ducasse, par exemple); puis les ‘garric’ (et les Garrigue) en Midi-Pyrénées; les ‘dero’ en Bretagne, ou encore les ‘rove’ en Provence (Le Rove, à côté de Marseille, y compris peut-être Carry-le-Rouet, un lieu pierreux ‘carry’ avec quelques chênes, des ‘rovet’ puis rouet).

Reste que, dans l’immense majorité ‘nord’ du pays, ce chêne deviendra le…rouvre, et l’origine de nombreux lieux-dits et commune baptisées Rouvray (62) et Rouvroy, avec toutes les compostions possibles sur un saint honoré localement. Franchement, il ne pouvait donc en être autrement de la robustesse religieuse de notre prêtre, y compris étymologiquement!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de Hamel (Jacques)

  1. je viens de lire votre chronique quotidienne, c’est étonnant la façon que vous avez de trouver des relations entre ls mots! je me délecte régulièrement, continuez. gustave, de nice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>