Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Hitchcock

Hitchcock

Difficile de croiser sereinement dans les parages du célèbre maître du suspense cinématographique, surtout peut-être quand on est blonde et d’une certaine classe: c’est ce que semblent suggérer les dernières déclarations de la chanteuse Line Renaud, qui aurait pu sans aucun doute figurer au générique d’un film du réalisateur manifestement amateur de beautés traquées par leur destin ou leur voisin…Au fait, auriez-vous le moindre indice sur l’étymologie de son nom? (ne trichez pas, prenez votre temps avant de cliquer).

Si vous êtes d’origine (ou familier avec la langue) anglaise, vous déjà une petite idée, pour ne pas dire ‘certaines’ idées qu’il va pourtant bien falloir finir par admettre. Pour les autres, accrochez-vous, car l’évolution du mot ne se devine pas ‘comme ça’; mais commençons par le plus probable, et le plus évident: il y a dans ‘hitchcock’ deux mots, ‘hitch’ et ‘cock’, jusque là tout va bien. On se dit qu’il ne reste plus qu’à savoir ce que signifie chacun, en se retenant quelque peu d’imaginer n’importe quelle interprétation…

En effet, en anglais moderne et sous la forme d’un nom commun ou d’un verbe, (to) ‘hitch’ évoque quelque chose qui accroche, comme un obstacle à une action ou à une situation, un contre-temps, ou encore quelque chose qui permet de vous (r)accrocher à quelqu’un; c’est pour cela que vous le retrouvez dans le mot qui vous permet de (dé)crocher un trajet gratuitement (hitchhiking, l’auto-stop). Notez que parmi de nombreux autres sens selon la façon dont vous la conjuguez ou les expressions que vous composez avec, cette racine peut également servir à fixer ou à verrouiller quelque chose (une ceinture de sécurité, par exemple), voire à rattacher vos bretelles ou, carrément, remonter votre jupe si vous êtes une dame. Déjà l’équivoque…

Pas plus de chance(s) avec la fin du nom, ce ‘cock’ qui est -pour une fois- l’équivalent fidèle du français ‘coq’ (*), et qui désigne clairement le volatile mâle de la basse-cour, mais aussi malheureusement (pour notre exemple) dans le langage vulgaire le sexe masculin dont vous trouverez bien tout seuls la traduction qui vous convient (vous avez le choix). Ce qui nous ferait finalement une combinaison de sens assez horrible, du style: (sous-entendu)  »celui dont le sexe (s’)accroche… », l’hypothèse qui ferait entrer un ‘vrai’ coq dans l’histoire paraissant encore plus improbable (‘le coq qui fait obstacle’ ou ‘le petit-coq qui se colle’?!). En tous cas, je ne sais pas comment ‘sonne’ aujourd’hui exactement ce nom aux oreilles anglo-saxonnes, ou si même le mot a totalement perdu ou pas toute connotation, mais voilà qui serait une terrible révélation sur la (pré)destinée d’Alfred!

Heureusement…il n’en est rien. Et même si on ne peut pas trouver à ce ‘cock’ un autre sens que celui (ceux) déjà évoqué(s), la partie ‘hitch’ -ou plutôt Hitch’- vient tout changer, puisque, via un phénomène linguistique qui a provoqué un ‘amuissement’ (un affaiblissement sonore), on découvre que, dès le 17ème siècle, cette syllabe est une version galloise ou irlandaise du prénom…Ritch, abréviation bien sûr de Richard! Ce ‘h’ n’est donc peut-être pas si muet qu’il peut l’être dans un français qui n’aspire ni ne siffle plus cette lettre depuis longtemps, et qui a subi plusieurs autres transformations parfois (pour nous) surprenantes:

En effet, sur le même principe et la même racine, on trouve non plus des Hitchcock mais des Hitchman (l’homme au service d’un Richard), et surtout des Hitch-son (le fils de Richard) qui va subir à son tour une déformation graphique pour être noté ‘Hixson’, puis entrainer la création des Dixon (le fils de Dick) et même des…Nixon (le fils de Nick)! Bon, vous me direz, en ce qui concerne les Dickson, ça ne change pas grand’chose question sous-entendus puisque ‘dick’ est l’autre mot (davantage américain) équivalent au ‘cock’ argotique….

Qu’à cela ne tienne, on va sans doute trouver un sens un peu plus glorieux en creusant l’origine des Richard, puisqu’on sait maintenant que ce ‘Hitchcock’ vient de Rich-cock…Seulement voilà, le prénom du bien-aimé fils d’Aliénor d’Aquitaine (le ‘Coeur de Lion’) vient de deux racines germaniques, ‘rick’ + ‘hard’, qui signifient respectivement puissant et…dur (!). Désolé mais, à part considérer que l’ancêtre d’Alfred s’appelait Richard et qu’il avait un coq dans son poulailler, on ne s’en sort peut-être pas mieux que les actrices harcelées par le cinéaste; même étymologiquement!

(*) voir en complément l’article sur Cocker (Joe)


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>