Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Hondelatte (Christophe)

Plusieurs organes de presse écrite ont récemment relayé les ‘agacements’ (on trouve parfois d’autres synonymes) de l’ex-animateur de France Télévision, presque aussi connu pour ses coups de gueule médiatiques que pour ses prestations professionnelles. L’objet de l’ire de celui qui déclarait au journal Le Monde en 2005 « ne pas pouvoir supporter la notoriété que lui impose la télévision » porte sur le bruit des tirs effectués dans la caserne de Bayonne, voisine de son lieu de confinement. On se sait pas qui va se mouiller le plus dans l’affaire, y compris étymologiquement.

En toute cohérence avec son lieu de naissance (bayonnais, lui aussi), le patronyme du bonhomme est tout à fait caractéristique de la langue gasconne (le dialecte, si vous êtes parisien); en effet, si le mot se décompose -comme on s’y attend un peu- en deux parties soit ‘honde-latte’, il faut savoir que le ‘h’ initial est la graphie (l’écriture) mais surtout la prononciation initiale très ‘expirée’ d’un son qui correspond au ‘f’ français.

C’est donc également le cas des Hourcade/Fourcade (hourc/fourche) ou des Hourneau/Fourneau, ce dernier nom permettant de faire le parallèle avec le même phénomène entre des noms communs espagnols et français, ‘horno’ outre-Pyrénées devenant four(neau) justement; ‘higado’, foie; ou ‘hijo’, fils! Tout ça pour en conclure qu’il faut comprendre ‘fonde-latte’…

…ou ‘fonte-latte’ et même ‘font-late’ (on respecte toujours le son), ce qui rend déjà un peu plus claire la source du premier élément: il s’agit évidemment d’une forme ancienne de la ‘font(aine)’, dont on a dit plusieurs fois ici qu’il ne s’agissait pas d’une ’vraie’ fontaine c’est-à-dire une construction humaine qui achemine et canalise de l’eau, mais d’une source naturelle affleurante ou le plus souvent jaillissante (au contraire de la fontaine, qui coule de haut en bas).

Voilà pourquoi il existe tant de lieux-dits (par conséquent plutôt situés dans le Sud-Ouest et ayant donné éventuellement naissance à des patronymes) comme Hontan, Hontane, Hontaas (en Béarn), qui sont en fait des Fontan, Fontane, etc, autant dire des Lafon(t) sinon des Lafontaine, on ne va pas se raconter des fables.

La question vient davantage de la seconde partie du mot. Car on comprend (avec un peu d’imagination) que les Hontarrède sont devenus Fonfrède (soit la source froide), les Hondareite des Fondareite (plus difficile: source directe, qui tombait tout droit, comme quoi ça se remarquait), et les Hontebeyrie des Fontabeyrie (la source de la beyrie, de la verrerie -rien à voir avec le foie gras*).

Mais qu’en est-il de ce ‘latte’ (ou late), théoriquement hérité du latin ‘latus’ qui signifie large? Ce n’est pas le qualificatif qui…jaillit immédiatement au sujet d’une source; mais l’adjectif latin pouvait également signifier important ou imposant (une source au débit important?).

D’autant que le terme a un homonyme (latus, nom commun) qui désigne le flanc ou le côté de quelque chose (laté-ralement). D’où une interprétation possible d’une eau apparaissant à côté ou du côté d’une maison, d’un village, d’une montagne? Ou à flanc de colline, pour reprendre une expression attendue.

La vérité s’approche peut-être davantage de la racine occitane ‘lato’ que le dialecte provençal a conservé dans le toponyme Pierrelatte et qui veut dire non pas la pierre nucléaire mais la pierre (le roc) isolée, hors d’une chaine. Pourtant, on ne trouve pas de Pierrelatte en Gascogne, au contraire des Pierrefitte (la pierre fichée -dans le sol-) et autres Peyrelongue (no comment).

Il n’empêche que le tonitruant Christophe se dit très gêné par les trublions militaires du 1er RPIMA; on suppose qu’il l’est moins par l’orthographe car, pour autant que ses propos soient fidèlement retranscrits par le quotidien régional Sud-Ouest’ (**), il confie qu’il s’agit là d' »un soucis récurent ». Et, là, franchement, ça ne coule pas du tout de source.

(*) voir l’article consacré aux Labeyrie depuis Noël…2014.


(**) Sinon, c’est pire!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.