Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Ithurburu (Isabelle)

Ithurburu

Bon d’accord, ce n’est pas encore une star des medias (sauf si vous êtes fan de foot ou historien des élections de Miss), mais vous allez vite entendre parler de la journaliste de sport, animatrice de télévision et néanmoins Miss Pau-Béarn 2001. Elle doit (ré)intégrer le groupe Canal+ à la rentrée prochaine en remplacement d’Ophélie Meunier (1), et, avant que tout le monde ne massacre son patronyme, voici quelques explications sur le sens d’un nom qui n’est limpide que si vous êtes né(e) du côté de Bidart ou d’Itxassou.

En effet, pas besoin d’aller bien loin pour remonter à la source (et pourtant…) d’un mot que vous entendez probablement comme typiquement basque, ce qu’il est évidemment, formé des deux racines ‘it(h)ur-buru’. Voilà un bel exemple de ‘locatif’ qui nous indique l’endroit géographique (plus ou moins précis) où habitait l’ancêtre de la demoiselle, parfois d’où il venait, ou encore quel rapport il avait avec ce lieu…Vous imaginez bien qu’en Pays Basque, il va s’agir de montagnes (Pyrénées), de ruisseaux (les gaves), de vallées ou de mer, alors que dans d’autres régions il sera question de rochers, de marais, de fleuves ou de collines, selon la topographie des lieux.

Ici, il est question d’une source (ithur-) qui se trouve à une extrémité ou dont on considère un côté (-buru); par conséquent, tout comme les Mendiburu (Mendiboure, en français) se trouvaient ‘au bout de la montagne (mendi)’, les Ithurburu sont ‘au bout de la source’, autant dire à sa…source, là où elle jaillit ou affleure (2). Pour y arriver, on aura pris un ‘ithurbide’ (le chemin -bide- qui mène à la source) pour arriver ‘ithurondo’ (près de) en espèrant que ce ne soit pas une ‘ithursarry’ (une vieille source) trop près d’un ‘ithuralde’ (une maison près de). De quoi faire plaisir à celui qui les regroupe tous à la fois, comme le dessinateur (de presse) Iturria…

En deçà de la Garonne, on a aura donc comme équivalents, selon les caractéristiques de l’eau, des Lafont (ou Lafontaine), Delafont, Fontbonne (comme son nom l’indique), Fontcourbe (avec des sinuosités), Fontfrède (froide) ou Fontvieille, tous composés d’après le mot latin ‘fons’ qui veut dire la source, même au sens figuré où il concerne la cause de quelque chose (la source d’ennuis, par exemple). Parions qu’Isabelle soit à l’origine d’un succès d’audience, y compris donc étymologiquement.

(1)  »Le Tube », tous les samedi à 12h45.

(2) Ne confondez pas source et fontaine: l’une et un jaillissement naturel, l’autre est une canalisation de fabrication humaine, du moins à l’origine du sens.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>