Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Karina (Anna)

Question d’un jeune journaliste (votre serviteur) sur un plateau de télévision: « Alors, il y a un ‘mythe Karina’ »? La brune ténébreuse assise à mes côtés se penche pour me prendre le bras et me dit: « En tous cas, je pense qu’on va tous dans la même direction et qu’il faut profiter de la vie. Toi, tu as de la chance (sous-entendu: d’être dans cette région de bord de mer) car il faut vivre à l’ombre, mais dans un pays de soleil! ». Rencontre à la fois déconcertante et inoubliable avec la plus française des…Danoises.

Car, malgré des conclusions primaires que l’on pourrait tirer d’une image très maquillée, l’état-civil de naissance de la jeune femme écartée puis poussée devant les caméras par le cinéaste Jean-Luc Godard est bien Hanne Karin Bayer. Bayer, comme le nom des laboratoires pharmaceutiques originaires de la vallée du Rhin, dont la sonorité germanique n’étonnera personne. Or le mot originel vient d’une racine d’Europe centrale qui qualifiait, dès le 4ème siècle, un groupe de tribus celtes que les Latins appelaient les ‘Boïens’.

Plusieurs théories (comme souvent) se disputent la vérité sur ce(ux) qui avai(en)t toutes les chances d’être un peuple de guerriers, mais il se peut également que les Romains se soient servi du mot ‘bos’ ou ‘bous’ (le boeuf, le bouvier, etc…en français) pour en faire des bergers…Toujours est-il qu’au fil des siècles s’est produite une diaspora partie des rives du Danube pour essaimer vers le sud (le nord de l’Italie), vers l’ouest (pour donner son nom au ‘pays des Boïens’ la…Bavière (*), vers le nord (la branche scandinave qui nous intéresse), ou rester sur place, dans la province formée toujours sur la même racine, une ‘Boï-ème’ devenue Bohème.

Mais revenons à notre actrice (et chanteuse); ce sont donc ses deux prénoms francisés pour en faire un pseudo de show-business euphonique (qui ‘sonne bien’) qui deviendront sa carte de visite cinématographique grâce, dit-on, à une réflexion de la toujours créative Gabrielle Chanel dite Coco. Première opération: éviter le trop commun Anne pour en faire une Anna plus conforme à une certaine mode italienne des années 1950. Du coup, impossible de trop s’approcher d’un éventuel Anna Karine, trop proche phonétiquement de la russe Anna…Karénine, d’où l’évidente ‘rime’ d’un A à l’autre.

Quelques mots alors sur ce Karina initialement Karin/Karen, qu’Anna partage avec sa concitoyenne danoise Karen Blixen, auteure du célèbre roman ‘Une ferme africaine’ devenu à l’écran ‘Out of Africa’, ainsi qu’avec l’actrice Viard ou l’animatrice de télévision Le Marchand…On a souvent considéré Karin(e) ou Carine (pour les plus vulgaires) comme le diminutif de Catherine, la ‘fille pure’ (=vierge) en grec, d’où le nom des célibataires (autrefois) fêtées le 25 novembre, les catherinettes.

Rien n’est moins sûr, car, spontanément et linguistiquement, l’abréviation de Catherine va plutôt être Cathy, Katie (Holmes) voire Kate (Bush) pour la version la plus britannique. Ce qui ne doit pas faire rêver le chanteur Philippe (Katerine)…Il est plus logique en effet que le son ait été emprunté au latin ‘carus’ qui signifie aimé, estimé, l’adjectif qui donnera en français aussi bien cher (un être aimé) que charité (l’amour des autres) et donc caritatif clairement proche du mot originel; et aussi de l’affection qu’avait le public pour cette femme, y compris donc étymologiquement!

(*) La majorité des Bayer germains ont une origine bavaroise. C’est un exemple d’ethnonyme (un nom de peuple). Son équivalent français est le patronyme (rare) Bavier ou Baivier, pour désigner des gens venus de cette province allemande!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.