Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Landerneau (29)

Landerneau

La Bretagne à la Une, avec cette ville qui revient dans l’actualité en raison de la disparition d’un de ses ‘fils’ devenu célèbre, un certain Edouard Leclerc. Contrairement à son ancêtre lointain qui fut à l’origine du patronyme, il n’était pas religieux mais commerçant: en effet, la toute première étymologie des Le-clerc ou des Leclercq (comme le général ‘libérateur de Paris’ avec ses chars), c’est un surnom qui qualifiait, au Moyen-Age, une personne instruite et cultivée, comme seuls pouvaient l’être à l’époque les membres du clergé ou les…notaires; d’où le terme plus récent de ‘clerc’ de notaire, avec une fonction d’employé d’une étude. Mais l’homme auquel on reconnaît l’invention du supermarché mit bien davantage en lumière son Landerneau natal, une ville qui recèle bien des surprises…

Nous disons donc, Landerneau (et non Landernau), Finistère, Bretagne, France. Alors, forcément, c’est un nom breton, et comment. Entre pays de Léon et Cornouaille, l’endroit doit son nom à un évêque du 9è siècle, un certain Ternoc (devenu Terneo, voire Terneau en ‘parisien’). Or, ce brave homme, conformément à la mode de son époque, se mit en tête de fonder un ermitage, ce qui se dit ‘lann’ dans le dialecte local….Lann+terneo, voilà qui se déforme rapidement en Landerneau pour un ‘gall’ (un non-breton), et le tour est joué. Du moins d’un point de vue toponymique, parce que la belle commune entre Brest et Morlaix n’est pas célèbre que par son épicier de génie.

La faute en incombe à un dramaturge du 18è siècle, un certain Alexandre Du…val (pas de panique), qui commit une pièce appelée «Les héritiers ou le naufrage», vaudeville provincial dont l’action racontait la surprise des prétendants à l’héritage d’un officier de marine. Apprenant le retour inopiné du ‘naufragé », un domestique s’exclamait en scène: «çà va faire du bruit à Landerneau!». On dit que la phrase fit mouche et se colporta hors du théâtre, devenant alors une expression un peu moqueuse pour qualifier toute information propre à exciter les oreilles et la curiosité des gens dans un ‘milieu’ donné (d’où aussi la déformation de ‘à’ Landerneau en « dans le’…).

La légende ne s’arrête pas là, car d’autres prétendent à une explication bien plus réaliste, attribuant l’expression aux gardiens de la prison de Brest, qui tiraient un coup de canon pour signaler toute évasion, canon dont l’écho s’entendait bien entendu (!) jusqu’à Landerneau, où la chose ne manquait pas de ‘faire du bruit’. (et probablement dans d’autres endroits aussi, tonnerre de Brest!)

Autre hypothèse, plus conforme dit-on aux moeurs bretonnes: il était de tradition, quand une veuve se remariait trop tôt après le décès de son mari, d’aller faire sous ses fenêtres un ‘charivari’ sonore, ce qui, là encore, faisait du bruit dans…les autres communes qui avaient la même pratique! Mais il est vrai que cette interprétation s’appuie sur des habitudes ancestrales, selon lesquelles, le 31 décembre, la foule descendait dans la rue pour une sorte de carnaval bruyant destiné à recevoir les dons des villageois pour les pauvres de l’hôpital.

Ce qui pourtant entra dans l’Histoire avec fracas fut sans aucun doute la ‘lune de Landerneau’, cette sorte de grand disque de métal blanc monté sur le clocher d’une église de la ville. Ce qui fit faire une énorme gaffe à un brave gentilhomme breton reçu une nuit à la Cour du Roi, déclarant que «la lune de Landerneau (était) bien plus grande que celle de Versailles!», devant des courtisans stupéfaits et incrédules, ce qui évidemment n’arrangea pas l’image du  ‘plou(c)’ en visite nocturne…

Revenons pour terminer à notre Leclerc: on dit aujourd’hui que les Landernéens et les Landernéennes sont fort tristes de la disparition de leur célèbre concitoyen. Mais, franchement, un événement pareil, çà ne pouvait que faire du bruit dans Landerneau!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>