Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Markle (Meghan)

Markle

Un peu de glamour dans cette période de brute(s), bien que pour elle aussi la situation soit agitée: on parle en effet de la prégnante (enceinte, en français) Duchesse du Sussex sous plusieurs angles peu flatteurs; rien à voir avec la royale grossesse mais avec les aspérités d’un caractère que l’on dit de plus en plus réfractaire aux contraintes de la Cour, voire à une convivialité familiale (par alliances-s) devenue rivalité avec l’épouse du prince William dit de Cambridge…

Dans les couloirs de Kensington, la belle Rachel (1) y aurait gagné le surnom de ‘Hurricane’ (l’ouragan), ce qui en dit long sur les marques qu’elle laisse autour d’elle; dans un certain sens, ça tombe bien car c’est exactement l’origine de son patronyme!

Markle est en effet l’adaptation anglo-saxonne de…Merkel, avec un phénomène d’alternance vocalique’ tout à fait classique. L’étymon (la syllabe originelle) est très exactement ‘merk’ et/ou ‘mark’, une racine empruntée au répertoire germano-scandinave des premiers siècles de notre ère. Signification: une marque, donc.

Il faut prendre le mot au sens de repère, non pas comme le trait que vous faites sur un tissu avant de le couper ou de le coudre, mais dans une dimension bien plus importante, puisqu’il s’agit d’une marque ‘géographique’ sur un terrain ou un territoire, autrement dit une limite puis une frontière.

Exemple le plus frappant conservé d’ailleurs de cette époque: le tracé autrefois dessiné au nord de l’actuelle Allemagne pour séparer les peuples germains des scandinaves parmi lesquels se trouvait la tribu des Danes; on fit donc la ligne qui marque la zone des Danes, le (futur) Dane-mark…

Bref, bien avant d’être le logo d’une société qui voulait se faire…re-marquer, ou le tampon fumant sur la fesse d’un bovin, il est donc question de marquage, d’où le probable surnom d’un ancêtre habitant près d’une limite de territoire (un frontalier!), voire un soldat concerné par un rôle de surveillance de la-dite frontière.

C’était peut-être le cas d’un certain Hans Martin Merkel, citoyen du petit village alsacien de Lampertsloch dans les années 1750, placé suffisamment loin dans la chronologie pour être un possible aïeul de notre Duchesse et d’une certaine Dorothée-Angela…Merkel, future ex-chancelière allemande. « Ach, I bin eine prinzessin! » (2)

Rien de si surprenant là encore: phonétiquement parlant, l’éloignement des zones géographiques (et linguistiques) rendent possible la formation parallèle d’un ‘mâârkle’ (prononcé ‘markel’ et pas marklle) et d’un ‘meerkel’ (prononcé comme ça s’est écrit)…Attention tout de même à ne pas les confondre avec les Marquand français (une variante de marchand) ni avec les Marquez, dérivés de marquis ou tout simplement du prénom Marc; dans notre pays, seuls les Marque peuvent vraiment bénéficier de cette…marque déposée. Y compris étymologiquement.

(1) C’est son premier prénom; vous pouvez aussi lire l’article sur Meghan en tapant le mot dans le champ de recherche. Pour ne pas faire de jaloux (-se), vous pouvez aussi (re)voir la page consacrée à ‘Middleton’ (Kate)…

(2) Merkel (et non Merckel) née Käsner, la fille du fromager (kaas-ner), tout comme la chanteuse Patricia Kaas (avant de…fondre les deux ‘a’ avec un tréma; franchement, c’est mieux que Patty Fromage)


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>