Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Mayweather (Floyd)

Mayweather

Ce fut donc ‘le combat du siècle’, au moins d’un point de vue médiatique et surtout financier. Pour le reste, le ‘noble sport’ n’y aura probablement pas gagné grand’chose, sauf une coïncidence avec la date de la rencontre, puisqu’elle a opposé l’américain Floyd Mayweather et le philippin Manny Pacquiao, et que cela s’est passé au début du mois de mai. Forcément…

A défaut de questions, j’ai surtout reçu plusieurs commentaires (anticipés?) de fidèles lecteurs s’étonnant principalement du patronyme de l’américain (le vainqueur). L’idée générale de ces remarques toujours attentives est la suivante: «mais comment peut-on porter un nom pareil, c’est sûrement un pseudo!». Eh bien non, le procédé est tout à fait ‘ordinaire’, et sans doute plus fréquent qu’on le croit; il s’agit de gratifier quelqu’un (ou de le baptiser, si vous êtes davantage attaché au spirituel) d’un mot lié à sa période de naissance, en tout cas celle de son ancêtre.

On peut alors choisir celui d’un jour particulièrement remarquable (Noël, Pasqua, Pentecôte), parfois même trouvé naïvement sur un calendrier (les fameux FêtNat africains,’Nés un 14 juillet’); on peut également prendre carrément le nom du jour (Jeudi ou Jeudy, et plus souvent, Dimanche) ou son numéro dans le mois (Mgr André Vingt-Trois); parfois même la fleur qui éclot à telle ou telle période (Marguerite, Pâquerette, Hortense, etc).

Et ne caricaturons pas la démarche en la réservant à des ‘enfants trouvés’ ou illégitimes. Voici quelques exemples très sérieux, dont, précisément, celui de notre Floyd d’outre-atlantique, Mister Mayweather. Difficile (et peu souhaitable) de traduire littéralement la chose, sinon pour arriver à un très français ‘Temps de mai’. Indépendamment de quelques sous-entendus plus ou moins ironiques voire vulgaires (1), il s’agit bien de désigner quelqu’un de souriant, rafraichissant, disons solaire comme le retour de la belle saison! Ils sont fous, ces amerloques? Pas du tout! La preuve…

Il existe aussi en France des familles Mai ou May (pas anglo-saxonnes pour deux shillings, mais tout simplement d’orthographe française ancienne), des Novembre (comme Tom), des Décembre, des Janvier ou des Juin (le maréchal), entre autres. Nos amis anglais ont des May (2), des June, des Spring, des Summer ou des Winter (allô, Ophélie?). De l’autre côté du Rhin, il y a des August (août, évidemment), des May (idem), des Jenner (pour Januar), des Herbst (l’automne) ou des Früling (Printemps, comme la chanteuse et actrice Yvonne, l’une des Mmes Sacha Guitry). Alors, Weather (ou may…) sonne plutôt comme un clin d’oeil général concernant le caractère d’un ancêtre à l’esprit ensoleillé, orageux, froid ou chaleureux (vous voyez, on reste dans la météo!). Seule contrainte, on ne peut conjuguer ce ‘weather’ qu’en lui accolant un mois ‘court’ (linguistiquement), parce que ‘Decemberweather’, ça traine en longueur…

Si vous rajoutez le prénom du boxeur en question, Floyd, il n’a pas de rapport avec le groupe pop des années 70 (Pink Floyd) mais avec une variante tout à fait officielle de Lloyd, terme d’origine galloise qui évoque un ancien ou un sage, puisqu’il fait allusion aux cheveux gris de son porteur. D’autres prétendent que ce même mot vient de…l’irlandais ‘flood’, définition de la volonté divine. Pas sûr qu’elle soit à l’origine d’un affrontement de deux humains qui se tapent sur la figure. Même étymologiquement!

(1) Mai, c’est le mois des naissances, mais aussi celui de la pleine…renaissance du printemps, le moment où la nature (sous toutes ses formes) reprend vigueur…

(2) voir l’article sur Thérésa


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>