Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Ménez (Jérémy, ou Pierre, ou Bernard…)

Ménez

Ben si, foot again, vous en avez même trois pour le prix d’un, puisqu’on parle aujourd’hui des Ménez, avec ou sans accent où vous voulez, à l ’occasion du recrutement du joueur francilien dans l’équipe des Girondins. En fait, les variations d’accent ne sont pas tout à fait innocentes, au moins pour l’un d’entre eux, ce qui va donc nous faire voyager du sport (Jérémy) au…commentaire de sport (Pierre) et enfin au cinéma (Bernard).

Quelle que soit l’accentuation du mot (ou pas, donc), tous les Menez débarquent (par la gare Montparnasse) d’une racine commune typiquement bretonne, ‘le menez’ représentant ‘là-bas’ un haut (de colline) autrement dit une montagne, un mont pour être davantage raccord avec les possibilités d’altitude de la région…Parfois présent sous la forme francisée Le Mené, cette hauteur descend elle-même d’un phonème (un son) celto-gallois qui est ‘mynydd’ (désolé, je n’ai pas la prononciation); ce sont ces ‘d’ finaux qui vont s’amuïr (s’affaiblir) au fil du temps et se résorber dans le traditionnel ‘z’ breton, tonnerre de Breiz!

Voilà donc qui nous fait un toponyme pas plus compliqué que les Dumont ou Dupuy (promontoire) des autres régions, lieux de provenance ou d’habitation d’une ancienne grand’mère qui descendit un jour de la montagne, à cheval ou pas, tout comme pour le nom du chroniqueur de Canal+ dont le grand-père était facteur à St-Pol-de-Léon, ça peut être une piste…

Cela étant, rien n’empêche quelques Menez d’être nés (beaucoup) plus au sud, du côté des moulins favoris de Don Quichotte, sous les vents de la Castille, là où les Jimeno ont donné naissance à un fils (Jimen-ez, le descendant de jimeno), un homme particulièrement à l’écoute des autres (ou de Dieu), puisque son nom vient d’une transformation puis d’une abréviation (la chute de la première syllabe), d’après l’hébreu ‘Shiméon/Simon’, que vous entendrez si vous chuintez le ‘j’…

Tant qu’on y est, parlons de la fille la plus connue de famille des Jimeno: si, si, vous connaissez forcément cette Jimena qui se prononce fatalement (c’est le cas de le dire) ‘Shimena’, soit…Chimène en français, vous savez, celle qui aime bien le Cid. Mais pas breton pour deux bulles, cette fois…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>