Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Müller (Matthias)

Müller

C’est «l’héritier» comme dit la presse, d’un héritage peut-être empoisonné (au CO2) qu’il faudra à tout prix assainir pour redorer les deux lettres du blason de l’industrie automobile allemande (et peut-être plus si révélations). Dans le rôle, le désormais ex-patron (direct) de Porsche, l’une des branches du groupe actuellement dans la tourmente, un Müller qui aura pour tâche de faire tourner les ailes d’un refroidisseur dans le sens du vent. Et pour cause…

Müller est évidemment la version germanique d’un son ‘mol » (latin) devenu ‘mul-’(*) en germain puis ‘mil-’ en anglais, mais tout d’abord ‘moul-’ (rien à voir avec la conchyliculture), parallèlement à ‘meul-’ en français. De ce moule va sortir le moulin, autrement dit l’endroit où l’on moud, à l’origine où l’on meule, sous-entendu du grain, sous la…meule, elle-même sujet d’écrasement puisque constituée d’une lourde pierre qui broie tout sur son passage.

Preuve de la large ouverture de sens (et des ailes) de ce moulin, les Moliner catalans et les Moliné andorrans ont un rapport avec des meules industrielles, des molines souvent synonymes de…forges; un peu comme les Molitor (qui ne sont pas des constructeurs de piscine parisienne mais des fabricants de systèmes de broyage)…Le seul qui est resté proche du pétrin est le joli nom de Moullefarine, qui a fait souche principalement dans le département de l’Aube, et qui désignait un…mauvais meunier, coupable de mouiller la farine pour tromper les paysans sur le poids de la…mouture (même racine). Résultat: le pain était trop…mou (transformation du L de mol en voyelle U), ce qui ne pouvait que ra-mollir la confiance des acheteurs, avec ou sans é-mollient!

Pour ne pas répéter la liste -parfois surprenante- de tous les noms qui sont sortis de ce moulin, lisez en complément avec beaucoup d’autres exemples les chroniques sur le résistant Jean Moulin (mai 2013) et le cinéaste Claude MIller, version ‘anglaise’ de Müller (avril 2012)…Alors, profitons-en pour dire un mot sur ce Porsche sous lequel s’est abrité Herr Müller, hérité évidemment du nom du fondateur de la marque…autrichienne (à l’origine) pour ne pas dire tchèque (aujourd’hui, la zone de création de son activité se trouverait sur ce territoire). Visionnaire passionné par l’énergie électrique dont il voulait pourvoir son véhicule (il ne fut pas le seul: à l’époque, même Panhard avait développé un ptototype, finalement abandonné au profit d’un carburant moins…’dangereux’, le pétrole!), M. Porsche a probablement un rapport étymologique lointain non pas avec une por(s)cherie mais avec une racine hongroise qui évoque une mesure ou un repère, le plus souvent un palier (de relevés), pourquoi pas de régime, ce qui tomberait assez bien pour une boite de vitesse, non? Au moins étymologiquement…

(*) le ‘umlaut’ allemand sur le U de Müller témoigne précisément de cette «transformation du son» (étymologie de umlaut) équivalente à la création de notre ‘mou-’(lin).


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>