Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Musk (Elon)

Musk

Bientôt l’entrée dans le tunnel (au sens propre) pour le dernier (au sens chronologique) projet ‘fou’ devenu réel du multi-entrepreneur et ingénieur canadien d’origine sud-africaine, impliqué dans le spatial touristique (Space X), l’automobile numérique (Tesla) et le train supersonique (HyperLoop) désormais sur le rail à sustentation magnétique. L’homme vient d’une famille installée (=émigrée) en Afrique du Sud pendant la colonisation, et donc, malgré les apparences, le nom n’est pas d’origine anglo-saxonne mais…germanique.

Ou plus exactement, pour respecter l’influence linguistique la plus récente, d’origine germano-flamande. En effet, l’étymologie ne renvoie pas au plus ‘évident’ (d’un point de vue sonore), à savoir le ‘musk’ ou musc, mais à une syllabe exportée de l’actuelle zone des Pays-Bas qui est ’musch’, à la base des Musch, Musk et De Musk, le mot qui désigne un…moineau. Il s’agit donc d’un surnom gratifié par ses ancêtres à un personnage identifié par sa robe (de bure, par exemple) de couleur brune et noire, comme le passereau qui doit précisément son nom à la comparaison avec l’habit des religieux.

Comme son correspondant français Moineau (étymologiquement: le petit moine), il peut donc désigner -par dérision- un fils de bonne famille (les riches avaient toujours un enfant dans les ordres); mais parfois il s’agit du sens figuré emprunté au comportement de l’oiseau, à savoir quelqu’un de sautillant et/ou vif…Dans le même style, on trouvera aussi des DeWulf (allusion au loup) ou des De Kat (le chat), tout comme des Renard, des Lecoq ou des Lerat chez nous…

Rien à voir donc avec ce musc issu d’un ‘muscus’ latin qui veut dire la mousse (de la forêt, pas de la bière) dont la dégradation (ou peut-être tout simplement le parfum) donnait à nos Anciens la sensation d’une odeur forte, d’où l’utilisation de cette ‘fragrance’ dans tous les produits masculins (fort donc viril, désolé pour les associations féministes). Même raisonnement pour le vin d’origine bordelaise au…nez musqué particulièrement fort, que l’on va appeler d’abord musq, puis muscard, et enfin, plus au sud en Occitanie, le muscat!

Certains étymologistes (un brin romantiques) n’hésitent pas à faire de ce ‘musc’ une contraction de ‘musc-ulus’, le mot latin qui définit un musc(u)le, ce qui finalement ne diminuerait en rien la connotation masculine musclée (*)! Mieux encore (ou pire, c’est selon): on peut se tourner de tous les côtés, le ‘muscus’ latin est en fait copié sur le grec ‘moskhos’, lui-même issu du persan ‘mûsk’ qui qualifie une jeune pousse ou une greffe (végétale), puis par extension le rejeton d’une famille, et donc le petit organe (humain) qui permet cette greffe, le…testicule.

On n’en a donc pas fini avec le caractère masculin du musc, ce qui n’empêche pas les Musk de sauter en fait d’une technique à l’autre comme un piaf, ce qui les fait probablement…piaffer d’impatience (c‘est l’origine du verbe, taper du pied -enfin, de la patte- comme un moineau) en attendant de faire de ce tube magnétique un succès!

(*) D’autant que le ‘musculus’ en question est le diminutif de ‘mus’ (la souris), car vous savez que les Romains comparaient le muscle -du biceps par exemple- qui se contracte à une petite souris se déplaçant le long du bras…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de Musk (Elon)

  1. l’actualité tous les jours ou presque! je ne sais pas comment vous faites. en tous cas j’apprécie vos idées et commentaires. continuez merci!
    Anne-Françoise, Montréal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>