Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Norman (Jessye)

Norman

Si le but de ce blog n’est pas de suivre forcément la nécrologie des événements, plusieurs lecteurs fidèles (1) et probablement mélomanes ont immédiatement posé la question de l’étymologie du patronyme de la célèbre cantatrice américaine disparue ce jour. Que vous soyez ou pas amateur d’opéra ou de chant symphonique, la question peut se poser en effet, surtout pour savoir si ce nom entre dans la…norme.

En fait, pas du tout, au moins d’un point de vue étymologique (après, c’est une question de statistique donc de mathématique). La norme, le nom commun synonyme de règle, est un terme difficile à manier (mais moins encore que ‘normal’) car il vient d’un équivalent latin (‘norma’) qui désigne une équerre! D’où le sens de ligne tracée avec rigueur et qu’il ne faut pas dépasser, surtout si elle est jaune, blanche ou rouge selon le contexte…

Vous aurez d’ailleurs peut-être déjà identifié cette variante anglo-saxonne en le rapprochant du ‘normand’ français si j’ose dire, puisqu’il vient de deux racines germaniques (qui se retrouvent également dans plusieurs autres langues…nordiques), soit ‘nord/t + mann’, autrement dit, mot-à-mot, l’Homme du Nord ou plus probablement les hommes du nord.

Evidemment, rien qu’en regardant la situation géographique (et historique) de ‘la région des hommes du nord’, la Normandie, on imagine assez facilement qu’il s’agit d’une allusion à ce que l’on schématise souvent en ‘Vikings’, ces guerriers qui ont quitté -parfois contre leur gré- la tornade bouillonnante des guerres entre tribus du nord (précisément) de l’Europe, pour aller prendre pied sur les côtes françaises, anglaises voire plus loin si audace.

A côté des Norma (si, dans le Sud-Ouest), des Normand, Normandin, Normandeau et autres Lenorman(d), il y a donc ce Norman(n) américain dont a hérité la petite Jessye, en plus de ses dons vocaux, lors de sa naissance à Augusta, Georgie (2). Et quand on parle de don, on ne peut pas faire mieux puisque son prénom est une adaptation -proprement saxonne cette fois- d’après un mot hébreu, comme d’habitude plein de ‘h’ et ‘ y’, qui évoque un présent ou un cadeau (du ciel, le plus souvent); bref on ne peut pas faire mieux comme prédestination divine, alors que pour nous, Jess (au masculin) sonne plutôt comme un prénom de bandit de western!

Sachant que la Normandie est par ailleurs mondialement connue pour un débarquement militaire et pour des « vaches rousses, blanches et noires sur lesquelles tombe la pluie (3) », le seul petit bémol viendrait donc des Normands eux-mêmes dont La Fontaine fustigeait les réponses ambigües (« P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non), alors qu’à la même époque on craignait les ‘rimes normandes’, réputées pleines d’astuce comme l’esprit des habitants.

On dit que c’était d’ailleurs l’une des qualités de notre cantatrice, qui n’avait pas plus sa langue dans sa poche pour chanter que pour décocher un trait d’esprit. Y compris donc étymologiquement!

(1) Originaires de Suisse, du Maroc et du Congo Kinshasa, en pointe cette semaine. Merci!

(2) S’il vous plait, dites ‘Jorjie’ ou ‘Djorjie’ en prononçant à l’américaine, comme pour (d)george Washington, car il n’y a pas d’accent sur le ‘e’…La Gé-orgie (jéhorjie, avec un accent), elle, est une république du Caucase, capitale Tbilissi!

(3) Stone et Charden, ‘Made in Normandie’


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>