Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Ortega (Amancio)

Ortega

Entre Bill et Amancio, qui a la plus grosse…fortune (du monde, s’entend, sinon c’est pas marrant)? Tel est le sujet d’actualité qui mérite bien la Une des médias, au gré des fluctuations boursières quotidiennes, l’un repassant devant l’autre et réciproquement comme dans une course aux (gros) escargots au fil de cotations. Pourtant la récente -et néanmoins réticente- médiatisation du fondateur et patron du groupe espagnol Zara risque de donner une crise d’urticaire à quelques jaloux, y compris et surtout étymologiquement…

Car, si vous avez vu le jour entre la rive sud de la Loire et celle du Guadalquivir, vous avez déjà plus ou moins deviné l’origine du patronyme, occitan ‘français’, castillan, catalan et même peut-être basque confondus…Ortega est en effet la forme espagnole du terme latin ‘urtica’ qui désigne une ortie, celle qui précisément a le pouvoir de gratter là où ça vous démange, surtout si vous êtes tombé(e) dans le buisson en short, avec ou sans mémé. Urtica, urtiga, ortiga ou ortega au fil des siècles et des langues, voilà l’évolution assez normale de la…racine de notre urticacée, après gutturalisation du ‘c’ qui passe à ‘g’, et ouverture du ‘u’ en ‘o’.

Parmi quelques pousses voisines, on trouve aussi des Urtiz et certains Ortiz (le plus souvent, eux, en rapport avec un jardin ou un potager, d’après le ‘hortis’ latin de l’horticulteur). N’en déduisez donc aucune conclusion hâtive sur le possible côté irritant voire brûlant des Ortega, le mot est à prendre au ras des feuilles velues, à savoir le toponyme (nom de lieu) qui caractérisait l’environnement de l’ancêtre. En français, on va rencontrer des Ortigues ou Ourtigues (en Provence), et même des Ortigier (en Auvergne), tous en rapport avec des endroits, autrefois sans doute, particulièrement encombrés d’orties.

A moins qu’il n’y ait une allusion à une éventuelle exploitation médicinale déjà connue à l’époque? Ou encore qu’une barbe pas rasée d’une semaine lui ait fait des joues piquantes? On gagne toujours à privilégier l’hypothèse la plus simple et la plus évidente…Signalons au passage que l’état-civil complet du monsieur est d’ailleurs Amancio Ortega Gaona, patronyme second ‘d’origine obscure’ comme disent les meilleurs écrits, qui semble pourtant provenir d’une trace linguistique en rapport avec un titre religieux de source juive (gaon); possiblement justifié par la -longue- histoire avec la diaspora en question, également illustrée par un autre exemple plus connu, les Cohen (prêtre)…

Le plus intéressant est néanmoins ce prénom Amancio (et non pas Armancio, rien à voir avec Armand) assez rare, lui aussi version espagnole -et portugaise- du latin ‘Amantius’, formé sur le participe présent ‘actif’ du verbe aimer, que l’on peut donc traduire par ‘aimant’, surnom parfait pour attirer les pièces en métal, n’est-il pas? D’autant que, parmi les autres variantes issues du même verbe, on trouve les Amans ou Amant ou Amand (comme beaucoup de ‘St’ français), et même l’italien…Armani. Bon, d’accord, côté mode, ce n’est pas tout à fait la même catégorie que Zara, sauf donc étymologiquement. Piquant, non?


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>