Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Peu (Stéphane)

Peu

Il n’apparait pas beaucoup (…forcément) dans les interviews ‘Salle des Quatre Colonnes’ à la sortie de l’Assemblée Nationale, mais les quelques récentes interventions du député PCF de Seine-St-Denis m’ont valu beaucoup de questions. Il est vrai que tout patronyme un peu (pardon) inhabituel suscite toujours la curiosité, histoire de voir si par hasard…Eh bien non! C’est peut-être un détail pour vous, mais ce Peu veut dire beaucoup.

Peu de Pau (sa ville de naissance) représente en fait une -lointaine, certes- variante linguistique que l’on trouve essentiellement dans le sud de la France, d’après la racine latine ‘podium’, déjà souvent mentionnée ici et qui désigne une hauteur. Dans l’esprit des Romains, il s’agissait d’abord de l’étage surélevé qui faisait le tour de l’arène dans un cirque, une sorte de mezzanine réservée aux spectateurs d’honneur, d’où la future utilisation du mot pour qualifier les trois cubes olympiques où les champions font leur courbette, ou encore l’estrade présidentielle devant laquelle les partisans viennent exécuter la leur…

Or, à la fin de l’Empire, et avec les mélanges culturels (gaulois, pour ce qui nous concerne), l’idée du surplomb va à la fois prendre l’air à la campagne et une toute autre dimension puisqu’elle va s’appliquer à toute ce qui fait surplomb, d’un point de vue topographique cette fois, c’est-à-dire une falaise, un rocher ou une ‘motte’ de terrain (1) pour établir son camp, ce qui permettait de voir venir l’ennemi facilement. Peu de lettres donc mais beaucoup de volume!

En (s’)éclatant un peu partout en Gaule, le mot initial va prendre différentes sonorités en fonction des patois locaux, ce qui va nous donner tout d’abord une contraction de ‘podium’ en ‘pooium’…puis ’puy’, comme toutes les hautes-collines volcaniques du Massif Central! Simultanément, selon que vous habiterez le Rouergue, l’Auvergne ou l’Occitanie toulousaine, vont naitre un peu partout des Peu, Pou (!), Pouy, Pech ou Puech.

Et en même temps (comme dit Manu), ‘agglutinés’ avec une préposition qui indique la provenance du bonhomme dont il est question, on va trouver des Dupuy, Dupouy, Dupuch et autres Delpech (2), ce qui me permet de relier ce paragraphe à l’actualité brûlante, puisque c’est un Delpuech (Michel) préfet de police de Paris qui a ‘sauté’ (en tant que fusible) lors des derniers saccages sur les Champs-Elysées, alors d’un Dupuch (Frédéric) directeur de la Sécurité de l’Agglomération était remplacé, pendant qu’un Dupuch (Thierry) Gilets-Jaunes girondin bloquait l’entrée de l’autoroute A62…

Peut-être l’un d’entre eux (le dernier?) habitait-il Pujols, comme la commune du Sauternais où quelques collines limoneuses ont pu créer les précieux remblais fertiles pour les futures vignes, ce qui nous permettrait de prendre de la hauteur, au moins un…peu. Surtout si vous vous appelez Despujols.

Ce qui oblige tout de même à dire pourquoi il n’y a pas de point commun entre le nom de notre homme et l’adverbe de trois lettres, lequel vient également d’une contraction tout aussi radicale d’un autre mot latin qui est ‘paucus’ et qui veut dire un petit nombre. Petit nombre de quoi? Probablement à l’origine de biens et/ou d’argent, principal défaut d’un ‘homme de peu’, autant dire un mendiant ou un clochard (au sens actuel), celui qui possède ce peu de choses dont vous retrouvez le son dans l’espagnol ou l’italien (un) poco.

En ancien-français, ce ‘peu’, dont on trouve également l’orthographe ‘pou’ au 11è siècle, va devenir ‘preu’ puis, pour se différencier lors d’une répétition, se prononcer ‘prou’. Ce qui fait que l’expression ‘peu ou prou’ (évitez de caser ça lors d’une commande à la caissière du MacDo) signifie en fait ‘peu ou…peu’! Mais je crains que ça commence à faire beaucoup, même étymologiquement…

(1) A l’origine, il ne s’agit pas d’une pelletée de terre mais d’un tertre sur lequel était souvent bâti un château (d’où les centaines de Mothe, Lamothe, etc).

(2) Voir l’article sur le chanteur Michel, avec d’autres exemples. Et aussi celui sur la styliste Andrée Putman.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>