Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

REVOL (Elizabeth)

Revol

L’alpiniste française a échappé de peu à la mort dans l’un des plus hauts pics de l’Himalaya; alpiniste, même à des milliers de kilomètres du Mont-Blanc où le terme est bien…réducteur quand on dépasse les 4810 mètres; mais, sauf entre les sportifs de l’extrême qui créent parfois un néologisme sur le nom du sommet vaincu, le terme s’est généralisé dans le langage commun; et, en France, ’Pyrénéiste’ est un terme réservé (et cantonné) aux ‘amateurs’ de la chaine franco-espagnole.

Cela étant, il n’y a de hasard: selon les dernières informations, la tenace Elizabeth aurait déjà déclaré, sur son lit d’hôpital, qu’elle avait «besoin de revolver, pardon, de retourner rapidement en montagne», ce que le non-alpiniste jugera comme particulièrement inconscient; mais ce n’est pas une raison pour lui tirer dessus, car oui, il est bien également question de revolver! Mais commençons par le commencement…

Les Revol, particulièrement répandus dans le Dauphiné (proche de la Savoie, ça tombe bien), tout comme les Revoul ou Revoil (davantage vers la Provence), viennent d’un terme occitan qui est ‘volver’, que les hispanisants ressentiront immédiatement comme une idée de tournoiement, de tourbillon, à tout le moins de re-tour. Et justement, si l’on détache le préfixe et qu’on écrit re-volver, on comprend d’autant mieux ce qui a donné ce ‘revol’, après un petit coup de contraction arrière consistant à ‘raboter’ le mot (si vous avez un diner ce soir, dites une ‘apocope’).

A l’origine, il s’agit le plus souvent d’un toponyme, une façon de désigner un endroit où il y a un tourbillon (la confluence de deux cours d’eau par exemple – que l’on appellera ‘gironde’ de l’autre côté du pays); puis le mot devient ‘ethnique’ c’est-à-dire qu’il s’applique aux humains concernés, de près ou de loin (habitant sur le bord ou dans le ‘pays’, la région) par cette idée de ‘virage-s’ (parfois même une sinuosité du relief, rarement de la route ou des chemins, la racine étant bien antérieure).

Et le ‘revolver’ alors? On en revient au sens propre du mot, et même mécanique, puisqu’il apparait au milieu du 19ème siècle (et des Etats-Unis) pour qualifier un ‘pistolet à barillet tournant’ où l’on peut loger plusieurs balles qui ‘volvent’ ou ‘revolvent’ (=qui tournent) contrairement au pistolet limité à un coup avant rechargement obligatoire, un véritable…retournement de civilisation basé sur la même racine et qui s’appelle une ‘révolvution’, puis une…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>