Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Ribéry (Franck)

Ribéry

Une fois n’est pas coutume: rendons hommage à celui qui a obtenu (comparativement) la plus grande surface de presse dans les journaux du jour, un certain Ribéry, qui a propulsé au 7è ciel certains supporters allemands, avec la victoire du Bayern de Munich (club de Franck) sur le Real Madrid lors de la demi-finale aller de la Ligue des Champions. D’une certaine façon, après quelques problèmes d’ajustement de niveau lors de ses retours en équipe de France, Ribéry est passé de l’autre côté du fleuve, y compris étymologiquement…

Ribéry est un nom assez répandu dans le Nord-Pas-de-Calais (où est effectivement né le footballeur, mais ce n’est pas toujours une preuve), et il se compose d’une racine et d’un suffixe. Le suffixe ‘y’ est la marque d’un «locatif», c’est à dire qu’il indique le lieu où se trouve le sujet de la racine qui le précède; en l’occurence, il s’agit d’une variante du mot latin ‘ripa’ (riba, parfois), qui signifie la rive (d’un fleuve, évidemment). Le ribéry, riberry aussi, tout comme les ribes, riba, riva ou rives (comme J.Pierre, histoire de parler ovalie) sont donc le surnom de gens ayant un rapport avec le bord d’un cours d’eau. Ce qui laisse à penser que la…source du patronyme est probablement celle dont on trouve les premières traces à la fin du 17è siècle en Auvergne; au fil des générations, le nom s’est répandu (peut-être le long des rivières) jusqu’aux rives de la Manche (Franck est né à Boulogne-sur-Mer, mais là, on parlera plutôt de plage ou de côte…).

Profitons également de cette alternance traditionnelle entre les consonnes v/b (rives, ribes) pour rajouter à la famille linguistique des Ribéry les espagnols Ribera ou le portugais Ribeiro; sans oublier les noms composés Larrive, Larribe (comme Daniel et Françoise, otage et ex-otage originaire du Lot et retenus au Mali), Delarive, et enfin les gascons Larribey..Et puisque tous ces gens doivent leur patronyme à la rive d’un ruisseau., j’attire votre attention sur le fait que la rive n’est pas la berge! Différence? La berge concerne le bord de la terre; la rive, c’est le bord de l’eau La preuve, c’est que la présence sur un ruisseau (ou un fleuve) était très importante pour nos ancêtres; on se disputait même des sections de la rive pour amarrer son bateau ou pour pêcher. Du coup, quand on s’entendait bien avec son voisin, on partageait le même bord de rivière, on devenait alors des…riverains. Mais quand on se disputait le même côté du fleuve, le même accès à la rive, on devenait le…rival de son voisin, celui qui lui contestait l’accès au ruisseau!

Dans le football, être sur la rive, c’est peut-être rester sur le banc de touche, d’une certaine façon, et, pour une fois, le rival, c’est souvent celui qui risque de rentrer sur le terrain à votre place!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>