Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Richard (Marthe)

Richard

Intéressant personnage que la femme dont on reparle actuellementg en préparant  »l’anniversaire » de son plus haut fait-d’armes (si l’on peut dire): la loi sur la fermeture de maisons grandes ouvertes et pourtant dites  »closes ». Elle qui, prostituée (mineure!) elle-même, mit tant d’ardeur à devenir aviatrice, espionne, Résistante et enfin…conseillère municipale de Paris (sans jamais être rayée des registres de prostitution), ne restera donc dans l’Histoire que sous un pseudo, car Marthe, fille de brasseur lorrain, est passée par -au moins- trois patronymes…

Premier état-civil, celui de naissance: Betenfeld (logique, non?) dans l’Est de la France (Moselle, Meurthe-et-Moselle), ou Bettenfeld de l’autre côté -actuel- du Rhin (Land de Rhénanie-Palatinat). La racine est clairement d’origine germanique et renvoie à ce que quelques dictionnaires appellent sèchement  »un nom de lieu » (avec ça, on est bien avancés!). Les rares audacieux qui se sont hasardés à y chercher un sens -pas toujours inspiré- en font une traduction littérale de ‘betten-feld’, soit le champ (feld) des…lits (betten), en imaginant peut-être un site de production de sommiers (franchement, pour une histoire de prostitution…), mais, pour être ‘étymo’, la démarche ne me semble pas très ‘logique’. Dans ce domaine, il faut souvent éviter de tirer l’explication pour les cheveux en cherchant à tout prix le mot-à-mot. Sans doute vaut-il mieux envisager une déformation de ‘berth/en-feld’, d’après l’adjectif ‘berth’, brillant, symbole de terrains ensoleillés ou miroitants (*).

De plus, un mariage tardif mais lucratif (c’est un riche ‘client’ rencontré un soir qui permettra à Marthe de devenir l’honorable bourgeoise qui aura les moyens de se lancer dans l’acrobatie aérienne) va lui apporter le nom de son mari, l’industriel Henri…Richer (et non Richard). Là encore, le soleil (de la connaissance) se lève à l’Est, puisque le mot dérive d’une autre racine toujours germanique, soit ‘ric-’ qui signifie puissant. Et non pas riche, au moins dans un premier temps, mais le glissement de sens sera rapide: dès le Moyen-Age français, tous les Rich-quelque chose vont devenir…riches, car quand on est puissant, on le devient forcément, et vice-versa d’ailleurs.
De là viennent alors tous les Richer, Richet, Richier, Riquier et même Riquet (avec ou sans houppe), mais aussi les Richard, Ricard et leurs dminutifs Richardeau, Richardon, Ricardeau, Ricardet, etc…en faisant alterner les sons ‘ch’ ou ‘qu’ selon les régions ou s’implantera la syllabe, mais le résultat -et surtout la source- sont les mêmes. Richer est plutôt composé de ‘ric-’ + une variante de ‘-hari’ (l’armée); Richard, c’est ‘ric-’ + ‘hard’ (fort, dur), on reste dans les concepts guerriers.

Mais alors, pourquoi Marthe est-elle devenue Richard(e?). La légende dit que, pendant sa période d’agent doubl (matricule S32), les…allemands l’auraient rebaptisée d’une sonorité qui convenait mieux à leur langue; mais franchement, comme pseudo ‘planqué’, on fait mieux, tant il ressemble au patronyme originel…La vérité semble avoir un parfum différent, et pour cause: à l’époque de la célébrité aéronautique de dame Richer, existait encore dans certains quartiers de Paris un réseau de ‘vidangeuses’ (des machines reliées aux fosses septiques), délicatement surnommées ‘pompes à merde’, toutes estampillées et connues sous le nom de son fabricant, un certain Monsieur…Richer, totalement étranger à la famille mais exactement homonyme!

Quelques souvenirs du passé de Marthe en eussent certainement souffert, ce qui incita illico l’organisateur d’un meeting aérien à transformer ce ‘blaze’ en sonorité plus céleste et davantage évocatrice d’opulence argotique (un richard, c’est un ‘vilain’ riche). Comme quoi, il faut toujours se méfier de ses semblables, même en étymologie!

(*) Si vous avez mieux…

PS: voir aussi la chronique sur Stéphane Richard (Pdg d’Orange), en juin 2013.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>