Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Riner (Teddy)

Riner

« And the Riner is… » cinq fois champion du monde de judo. C’est sans conteste l’homme de cette fin de semaine, du moins dans le domaine sportif. Tout le monde a vu ces images « kolossales » du jeune français d’origine…alsacienne, et c’est bien là l’intérêt de l’étymologie.

Evidemment, l’affirmation semble un tout petit peu étrange, puisque, visiblement, Teddy Riner, né aux Abymes (sic) en 1989 est originaire de Guadeloupe, ce qui paraît davantage conforme à la première impression visuelle. Or, d’un strict point de vue linguistique, la souche des Riner vient de toute la zone entre le Haut-Rhin et le Jura, car la racine du mot est germanique. Il y a deux hypothèses au sujet du sens de cette racine: soit un rapport avec l’allemand « rein », qui évoque quelque chose (ou quelqu’un, au sens figuré) de net, de propre; soit, plus fréquemment, une variante du…Rhin, ‘événement’ majeur qui est à la création de toute activité humaine dans la région. Du coup, Rhiner ou Riner seraient les surnoms donnés aux habitants des berges de ce fleuve, ou à quelqu’un qui aurait un rapport avec lui.

Car le Rhin, ce n’est pas n’importe quoi: depuis des siècles, c’est l’axe de vie principal (ou secondaire) de pas moins de cinq pays (actuellement, Autriche, Suisse, France, Allemagne, Pays-Bas), un fleuve que les Romains appelaient déjà Rhenus (on trouve aussi les orthographes Rhinus, voire…Rinus). Cette racine n’est pas propre au latin, puisque l’étymon (le mot de base), beaucoup plus ancien, se retrouve dans d’autres langues, comme le ‘rio’ espagnol, la ‘river’ anglaise, et sans doute la ‘rivière’ française. Tous ces mots ont pour origine commune un son primaire qui exprime le bruit de l’eau qui « rrhin », qui ‘rrroule », qui « rrrruisselle »,  bref qui coule, ce qui semble…couler de source pour un fleuve.

Ne reste plus qu’à enquêter sur l’étrange présence de ce nom en terre antillaise, en se souvenant que la personnalité la plus honorée (après Aimé Césaire) dans ces départements est un…alsacien, un certain Victor Schoelcher, initiateur de l’abolition de l’esclavage et en mémoire duquel on ira jusqu’à débaptiser certaines villes, lieux ou familles qui prendront le nom du bienfaiteur (Schoelchery). Il est fort probable que des Riner aient fait partie des premiers colons dont certains sont restés en Guadeloupe ou Martinique, leurs ancêtres s’étant embarqués dans les expéditions Schoelcher; la chose tombe bien, même étymologiquement, puisque le patronyme de Victor évoque, en alsacien, « le pêcheur qui possède une barque ».

Quant au prénom de notre colosse, Teddy, rappelons ici qu’il s’agit d’un diminutif de Théodore, forme dont on doit la popularité au président américain Roosevelt, lui-même à l’origine du surnom du ‘nounours’ des Noëls défavorisés (le Teddy Bear), après avoir, dit-on, rendu sa liberté à un ours lors d’une chasse (1).

Voyons, voyons: « L’Ours qui venait du Rhin », çà serait pas un beau surnom pour notre champion, çà?

(1) Une autre version (de la presse d’opposition de l’époque) suggère que le président se serait enfui devant un ours et aurait grimpé dans un arbre. Ce Teddy-là ne connaissait pas le judo…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>