Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Salengro (Christophe)

Salengro

Atypique, forcément atypique le grand dégingandé aux larges oreilles et à la carrière étonnante: d’abord…danseur dans la compagnie de Philippe Decouflé (la cérémonie d’ouverture des J.O de 1992 à Albertville), il fut aussi un acteur ‘collant’ (la publicité pour les dalles Gerflor à la télévision: «et hop!») et bien sûr l’incontournable président de la Présipauté de (salen)Groland sur Canal +. Bref, un homme qui aura mis ses deux mètres et -forcément aussi- son grain de sel dans tous les coins.

C’est un natif du Nord (Lens, Pas-de-Calais) dont le nom va prendre plusieurs orthographes, après un phénomène ‘d’agglutination’ que vous connaissez bien pour avoir comme effet en général de coller un article avec un nom (le-normand, ou d’arrigrand). Ici, il s’agit d’une véritable expression, et, comme souvent, «l’important, c’est la façon de le dire» comme on le chante dans le Cendrillon de Disney, ou même tout simplement de le lire, soit…’sale en gros’, avec un ‘sale’ du verbe saler bien sûr, rien à voir avec le manque de propreté.

C’est ainsi qu’on trouve, selon les régions, des Salingre, le toponyme picard originel qui désigne un endroit où on produit ou plutôt où l’on traite le sel, c’est-à-dire qu’il ne s’agit pas des ‘oeillets’ de décantation mais le plus souvent de la maison ou du hangar où l’on conditionne le sel (un saloir, là où l’on ‘sale en gros’!); il existe aussi, par imitation phonétique, des Salingros, puis des Salengrau, Salengrois et même Salengreau qui ont des chances cette fois d’avoir ‘exporté’ le terme vers la Loire-Atlantique.

Bien que la très grande majorité des Salengro vienne de tous les départements des Hauts-de-France, il existe quelques hypothèses de rares homonymes en Sud-Ouest et même en Provence pour désigner des propriétaires ou des terrains de ‘sal’ (saule), le salingre devenant peut-être alors un terme péjoratif qualifiant un arbre en mauvaise santé (un peu comme la contraction de saule-malingre).

Cette parenthèse mise à part, l’autre Salengro célèbre, logiquement natif de Lille, est bien sûr Roger, ex-maire de sa ville et ministre de l’Intérieur du gouvernement Blum (1936); comme quelques autres élus nationaux ultérieurs (Pierre Béregovoy, Robert Boulin peut-être), il mit fin à ses jours après avoir été la cible d’une campagne de presse diffamatoire qui l’accusait d’avoir déserté pendant la Première Guerre Mondiale. Ce que ne risqua jamais notre président grolandais: il ne manquerait plus qu’on commence à mettre en examen et qu’on renvoie en correctionnelle le premier magistrat d’un pays…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>