Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Sardou (Michel)

Sardou

On peut compter sur lui pour tenir parole et, contrairement à quelques autres vieilles canailles nommées Mitchell ou Aznavour, faire à la scène des adieux définitifs qui seront…définitifs. Cette fin d’année 2017 sera donc marquée, artistiquement parlant, par le tour d’honneur d’un chanteur qui aura traversé un demi-siècle de variétés françaises (certains diront franchouillardes); alors, intéressons-nous à ce vrai-faux gros poisson de la chanson qui frétille toujours à nos oreilles…

Vous avez déjà trouvé l’étymologie de son nom? Oui bien sûr, spontanément; ou pas du tout, parce que vous ne pensez pas au plus évident: la région d’où vient la souche familiale, le phrasé et l’accent de son chanteur de père et de sa comédienne de mère ne laissant aucun doute à ce sujet: la Provence! Car Sardou, avec une terminaison de diminutif comme pistou (du basilic ‘pisté’ , d’après un verbe d’ancien-français qui signifiait broyer, écraser), comme boudiou (bon dieu, avé l’assent!) ou Toinou (le surnom affectueux d’Antoine), c’est une orthographe simplifiée de Sardoux (en ‘français’), elle-même version régionale du parisien…Sardin. Bon, avec ça, on n’est pas encore très avancés.

Sauf que sardin, c’est tout simplement une forme courte de sardinien, et là vous avez clairement reconnu l’adjectif qui désigne ‘celui qui habite -ou qui vient de- la Sardaigne’! C’est ce que l’on appelle un nom ‘ethnique’ (pas d’interprétation exagérée), c’est-à-dire, au premier sens du terme, un mot qui sert juste à déterminer le plus précisément possible la région géographique. Les ancêtres des Sardinien>Sardin>Sardoux>Sardou sont donc des gens dont l’histoire a été en rapport avec la deuxième plus grande île de la Méditerranée (après la Sicile), celle qu’on appelle Sardena en Italie (où le nom propre existe aussi, tel quel) et qui se trouve dans les eaux de l’ex-mer…sardonienne, rebaptisée tyrrhénienne.

L’autre célébrité du coin est évidemment un petit poisson, une cousine du hareng nommée ‘sarda’ou ‘sardina’ (devinez le mot en français) tout ça parce que les navigateurs -et néanmoins pêcheurs- grecs avaient remarqué qu’on en trouvait en abondance dans cette zone (1); ces bestioles qui adorent se serrer dans les boites (de nuit) prennent également plusieurs autres noms selon les régions, dont celui de…royan(s), exactement pour les mêmes raisons puisque c’est celles dont les grillades empestent largement chaque année les campings de la ville éponyme en Charente-Maritime. Ajoutons que, contrairement aux rumeurs à cause d’une prononciation voisine, la Cerdagne ne vient pas de Serdagne parce qu’on y trouvait du poisson, surtout que cette région catalane est principalement…montagneuse (et loin de la côte!), mais doit son nom à une ‘tribu’ locale, les Cerretains.

Voilà pour la définition de Sardou, sardaigne, sardine…Mais on n’est pas encore arrivé à l’arête étymologique principale: d’où vient alors le mot Sardaigne? Et là, ça flotte un peu plus! Car on a le choix entre l’hypothèse historique, celle d’un certain Sardus d’origine…arabo-latine (2), qui serait venu s’installer dans le sud du territoire, quelque siècles avant JC. Ou alors l’hypothèse linguistique, assez transparente puisque construite sur le soi-disant (3) terme grec ‘sardon’ qui est censé signifier une sandale, plus précisément la trace laissée par une sandale dans le sol donc une forme de pied, comme celle de la Sardaigne (4)!

J’ai mis à part une recherche typiquement française, et donc assez lointaine géographiquement comme linguistiquement, qui s’appuierait sur le gascon ‘sardos’ (nom de plusieurs communes du Sud-Ouest) d’après un mot local qui désigne le saule (donc un toponyme); mais, problème, puisqu’on abandonne complètement la piste méditerranéenne, pourquoi le patronyme ne serait-il apparu que dans cette région? Même remarque pour la racine…charentaise ‘sard’ (une terre es-sart-ée, c’est-à-dire défrichée) qui semble bien trop attachée à une micro-zone. De la même façon, il faut se forcer pour accepter de voir dans le…basque ‘xarda’ (une futaie) suffisamment de raisons d’avoir diffusé ce nom jusqu’en Provence sans laisser de traces sur sa route!

Mais je vous ai gardé un sourire pour la fin, que dis-je, une véritable exclamation sonore , puisqu’il s’agit du ‘rire sardonique’ ou…sardonien, et oui, il vient bien de la Sardaigne! Vous savez, c’est ce rictus cynique, dents largement découvertes et sourcils remontés sur le front, qui apparaît sur le visage du meurtrier ou du vampire qui se penche sur sa proie avec un rire grave et sans fin: alors, pourquoi tant de terreur en Sardaigne? Est-ce que les Sardes étaient méchants? Pas du tout, c’est parce qu’ils étaient…shootés à la renoncule de Sicile, une plante aux propriétés toxiques dont on retrouve les effets similaires chez les individus atteints de tétanos par exemple, et qui produit cette crispation du visage que l’on prend peut-être pour «le rire du sergent…»! Au moins étymologiquement.

NB: pour l’anecdote de « la sardine qui a bouché le port de Marseille » et quelques autres détails, croiser cette chronique avec celle de janvier 2016 déjà consacrée au même chanteur sous un angle différent, en (re)tapant son nom dans le champ de recherche en haut à droite de cette page.

(1) Si vous savez pourquoi exactement, dites-le moi, peut-être parce qu’ils n’avaient pas cherché ailleurs?

(2) Oui, je sais, l’alliance est risquée, mais c’est sans doute une racine exportée lors de l’occupation romaine depuis une colonie du Maghreb. Et dont l’origine est…’incertaine’, terme pudique pour dire inconnue dans les dictionnaires.

(3) Pour être très franc, le seul ‘sardon’ ou ‘sardos’ que dépiste le plus technique de mes dictionnaires grecs parle de la sarde (une pierre précieuse); aucune attestation de cette histoire de pied, mais l’anecdote est si poétique! A bon entendeur…

(4) Je ne sais pas qui a fait le dessin de la carte mais moi, du coup (de pied), j’aurais plutôt opté pour la Corse, avec la marque d’un orteil…’grec’ dépassant largement sur Bastia!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>