Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Sardou (Michel)

Sardou titre

Ne l’appelez plus jamais ‘Le Vieux’(*); le chanteur fête cette semaine son dernier anniversaire de sexagénaire: voilà qui ferait rire la ‘folle du sergent’ sans doute, puisqu’on a tous en nous quelque chose du Connemara ou d’un bateau qui ne veut plus s’appeler France…De la même façon, chez les Sardou, dynastie du music-hall pendant plus d’un siècle et demi (incluant le fils de Michel), il y a quelque chose d’irrésistiblement…marseillais dans l’inconscient collectif. Faux, toute la famille est parisienne de naissance, sauf étymologiquement.

L’origine du mot est simple: Sardou (version ‘parisienne’ Sardoux) est un patronyme d’orthographe provençale, simple dérivé d’un Sarde (comme le compositeur de musique de films Philippe). La terminaison -ou n’est pas forcément un diminutif, mais une simple marque locale (boudiou!) qui désignait les marins qui allaient pêcher en…Sardaigne. De là sans doute la souche majoritairement bucco-rhodanienne (si, ça existe!) du mot, tout comme l’activité maritime en question (il faut bien sortir du Vieux-Port pour trouver du poisson).

Or, ce poisson, pour l’instant encore indéfini, va se prendre dans les filets de la cité phocéenne pour l’éternité, alors que, dans l’histoire industrielle du 20ème siècle français, la championne de l’Oméga 3 a plutôt porté chance à une ville…bretonne, Douarnenez. Il n’em…pêche: depuis l’Antiquité, on sait que la cousine de l’alose bordelaise (**) a rempli les filets des pêcheurs grecs, puis romains, et enfin marseillais, jusqu’à boucher l’entrée du fameux port, selon une légende largement répercutée dans les films et émissions de l’après-guerre, et dont on peut rappeler ici la…rumeur.

De poisson (géant), il n’est évidemment pas question ici (sinon, comment on aurait fait pour construire le tunnel routier?); il s’agit en fait d’une drôle d’Histoire, quasiment étymologique, au moins orthographique! Vous savez sans doute que le mot désigne un bateau chargé, en 1779, de ramener en France notables et prisonniers depuis l’Ile de Momo (Maurice, dite Ile de France à l’époque). Nom du vaisseau: le…SarTine. Or, à cause d’une erreur de navigation dans le chenal d’entrée, le bâtiment sombra sur les hauts-fonds et, évidemment, gêna le passage jusqu’à ce qu’on l’en retire. Par moquerie, les marseillais en firent une galéjade qui transforma bien vite le ‘Sartine’ (nom d’un ministre de Louis XVI!) en homonyme du poisson destiné à se serrer dans des ‘boites’ deux siècles et demi plus tard.

Il faut rajouter dans ce filet les Sardin français, mais aussi les Sardena italiens et espagnols, probables rivaux des professionnels de la mer dans le secteur…Par contre, ne sont pas concernés les Serda ou Sarda du Roussillon, logiquement issus d’un Cerdà de Cerdagne (Cerdanyà), qui doit, elle, son nom au peuple qui y habitait depuis les Grecs, les…Kérètes (Cerretains en français, c’est plus facile à admettre), qu’une (autre) rumeur prétend être de souche…bascoïde. Ce qui nous ferait passer de la sardine à la morue (luzienne); en tous cas étymologiquement!

(*) son album le plus vendu s’appelle ‘La Vieille’ (1976)
(**) voilà pourquoi il y a un ‘Bordeaux Sardine-Club’ en Gironde


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>