Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Schettino (Francesco)

Schettino

Il y a des gens qui n’ont pas de chance; le «capitaine déchu» du paquebot Costa Concordia en fait partie. Non pas que je sois apte à juger de ses compétences maritimes, tenons-nous en à la stricte étymologie, et le pauvre vieux devait forcément «déraper» (ou faire déraper son bateau) un jour, puisque telle est l’origine de son nom!

Soyons honnête, pas tout en fait. Mais il est frappant de constater que, au 21è siècle, un ‘schettino’, pour un gamin italien, évoque forcément un…skate (remarquez au passage la similitude du son de la racine skate/schett). Pas un skate-board (du coup, puisqu’on est sur la mer, il aurait mieux valu parler de ‘funboard’, la planche à voile), mais un roller-skate, en français (approximatif), des patins à roulettes en ligne.

Evidemment, cela ne peut être qu’un…glissement de sens, car le terme Schettino, pour être considéré comme patronyme, doit avoir été créé huit ou neuf siècles avant ce naufrage. Et c’est le cas! Première constatation: la souche linguistique vient du sud, de la région napolitaine (à ce jour, le capitaine y est assigné à résidence, son domicile est donc bien dans la région). Deuxième indice: le suffixe -ino indique un diminutif (comme dans bambino, par exemple, qui est le plus parlant); on devrait presque dire un double diminutif, puisque le terme originel, ‘schetto’ (avant de faire schettino) est déjà lui-même une abréviation de…Francesco.

Francesco (François) > Franceschetto (le petit François) > Schetto (après chute de la première syllabe) > Schettino (le petit-petit François, en clair, le descendant du fils de François, peut-être son petit-fils…symbolique, évidemment, çà fait longtemps que le grand-père concerné n’est plus en mesure de regagner une rive à la nage). Le moins qu’on puisse dire, c’est que le bonhomme ne peut pas se cacher derrière son prénom, puisque…Francesco Schettino, cela revient un peu à s’appeler «François-François».

Précision d’ordre historique, et néanmoins anecdotique: dans les années qui suivront la notoriété grandissante du seul saint de l’Eglise qui ne reste pas debout (François d’Assise), on verra fleurir les familles Franceschini ou Schettini dans tout le nord de l’Italie, y compris jusque dans les branches d’une dynastie qui à l’époque n’avait rien sur le caillou, les Grimaldi. Ce qui nous permet d’aborder (du plus loin possible, sans doute) les habitants de Monaco.

Si ce phénomène d’aphérèse vous semble un peu curieux (le fait qu’on ait ‘raboté’ aussi facilement la première voire les deux premières syllabes du mot) n’oubliez pas un autre ‘Saint François’, petit hameau de la côte pacifique, baptisé en 1776 par des missionnaires espagnols en hommage à leur saint patron ‘Saint François’ (d’Assise, toujours), soit en v.o: San Francisco! Pas un américain n’appellera cette ville autrement que Frisco, exactement par le même cheminement que Schetto.

Dommage que San Francisco, dont la baie a été visitée presque deux siècles auparavant par un navigateur anglais, ne porte pas le prénom de son véritable découvreur, Mr Drake. Remarquez, comme il s’appelait…Francis, on avait toutes les chances de se retrouver avec le même mot, presque comme Francisco Schetto!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

3 commentaires au sujet de Schettino (Francesco)

  1. encore une fois mon cheum et moi nous sommes fans de ton site; ici à Québec beaucoup de familles connaissent ton travail et nos cousins à toulouse nous ont fait connaitre. gros becs de montréal à toi Dominique

  2. je suis d’acoord avec le message avant; je vous lis depuis longtemps et j’ai beaucoup écouté vos emission de radio aussi; c’est original et passionnant; merci. patrick

  3. En Belgique et à Liège en particulier on appelait les immigrants Italiens les cicios (Tchitcho) ce qui a donné par la suite (fin 19è) le nom à une célèbre marionnette à tringle « Tchantchès  » personnalisant le Liégeois, frondeur, batailleur, résistant et impertinent. Tous les Liégeois savent que Tchantchès veut dire François…
    Il n’est pas impossible non plus que l’origine de nos marionnettes à tringles soient d’origine sicilienne (A vérifier)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>