Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Torreton, Deneuve…

Torreton

…et quelques autres sont devenus, par la grâce de cette heureuse période de Noël, des polémistes incontournables. Gérard (Depardieu) répond à Jean-Marc (Ayrault), mais se fait épingler par Philippe (Torreton), lui-même attaqué par Catherine (Deneuve): voilà un crêpage de chignons en bonne et due forme, au moins en ce qui concerne les possibilités capillaires de la dernière dame -pardon, à partir d’un certain âge, on dit mademoiselle. Or, tout cela ne se déroule pas dans une cour d’école primaire mais dans les medias, lesquels ont fréquemment gardé le surnom d’Obélix pour l’exilé de Néchin. Le patronyme de son contradicteur fait plutôt penser à une chanson enfantine (‘La Tour, prends garde’*); quant à Dame Catherine de la crinière dorée, le hasard fait également d’elle une néchinoise, en tout cas étymologiquement.

Prenons les choses les unes après les autres: il y a quelques chroniques, on disait ici que Néchin signifiait le nouveau domaine, et que Depardieu était la survivance d’un juron. Le nouveau** bretteur s’appelle donc Torreton, terme issu d’une région ‘du nord’ (de la Loire), disons du côté de la Normandie. Il se compose d’une racine (tor-) puis d’une première marque de diminutif (-ret-) et d’un suffixe probablement de filiation (-on). Comme on peut s’y attendre, ‘tor’ est une variante du nom commun ‘tour’ (de garde, le plus fréquemment), avec un ‘r’ que l’on double avant le diminutif -et. Un touret ou une tourette, c’est donc une petite tour. Ce qui, à ce stade-là, fait de Philippe un cousin (linguistique!) de Gilles de la Tourette, dont les connaisseurs du syndrome n’ont pas besoin de commentaires plus précis. Vient donc se rajouter une ultime section finale qui marque souvent la descendance, ce qui fait de ce Tor-ret-on ‘le fils de celui qui gardait la petite tour’, ou peut-être dont la maison avait une petite tour, signe distinctif et suffisamment rare pour caractériser son propriétaire. Avec le même sens, on trouvera en Corse des Torre, puis des Torrès ou des Toreilles si l’on parcourt le continent, du Languedoc à la Catalogne.

Comme aux échecs, la dame prend la tour à revers, et entre alors en seine (maritime) une ‘payse’, puisque son nom, à elle aussi, est originaire des environs de la ville des parapluies, Cherbourg, ce qui tombe plutôt bien pour Catherine. Son ancêtre*** venait d’une ‘nouvelle ville’, à prendre cette fois sans doute au sens de cité, créant à l’origine le patronyme sous la forme complète de «De neuve ville», la dimension plus importante du bourg venant différencier les Deneuve des ‘gens du hameau’, les Hamelin. Il existe donc des voisins d’Etat-Civil aux Deneuve, qui sont les Deneuville et même les Deneubourg (du bourg-neuf, si vous préférez). Voilà donc comment, sous le strict rapport du sens, Deneuve(ville) devient plus ou moins synonyme de Néchin (nouveau domaine)!

Mais le combat ne cesse pas faute de combattants, et voici que s’avancent de nouveaux va-t-en-guerre: pas besoin pour autant de faire grand cas du petit cas, autrement dit Lucas (=Lucca, puis Luchini), ni de la grande prêtresse de l’âne châtré, Bardot, dont le nom vient en fait d’un mot germanique qui évoque la hache d’attaque d’un guerrier, accessoire idéal pour la guerroyeuse Brigitte. En définitive, rien de neuf(ve) sous le soleil, comme disait le roi Salomon. Sauf que, là encore, la coïncidence du calendrier veut que Noël (ou nadal en espagnol, ou nadau en occitan) est bien une forme contractée de…nouveau (-né, si vous voyez qui je veux dire). Etymo-logique, non?

(*) Fin (authentique!) du couplet de la chansonnette: «allez vous plaindre au duc des cornichons»…
(**) nouveau mais sûrement pas dernier: sont encore entrés dans la bataille Fabrice Luchini et Brigitte Bardot.
(***) ancêtre par ‘alliance artistique’, son véritable nom étant évidemment Dorléac (= d’Orléac ou d’Auréliac, le domaine d’Aurélius)…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>