Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Urvoas (Jean-Jacques)

Urvoas titre

Malgré ce que peuvent en laisse croire les ‘sondages’ (basés sur la communication du moment) au sujet du «bilan négatif» du ministère Taubira, il faudra au nouveau Garde des Sceaux quelques actions d’éclat pour prendre dans la fonction une suite pas si facile…Dès sa nomination, j’ai entendu ‘tiens, pour une fois, c’est un basque’, sans doute en raison de la consonnance de son nom. Pas du tout: non seulement il est breton, mais en plus il est marqué par le destin, étymologiquement parlant bien sûr.

Les Urvoas viennent de très loin (chronologiquement) et font partie d’une grande famille bretonne dont la racine est très familière du côté des abers. En voici quelques-uns en wrac’h(*) outre Urvoas, les Urvoaz, Urvoi, Urvoix, Urvoys, ou même Hurvoas, Hurvoaz, etc…selon la région d’implantation ou l’influence d’autres langues limitrophes (dont le français). Tous viennent d’une supposée racine celte/gauloise qui serait ‘orbios’, dont on aurait gardé le son initial ‘orb’, transformé en ‘urb’, dont la toute-première mention apparaît à l’époque de Guillaume le Conquérant sous la forme ‘Urwoit’.

Et, contrairement aux apparences, ce son ‘urb’ n’a rien à voir avec une quelconque parenté (forcément) avec le mot latin qui signifie la ville (urbain, etc), puisqu’il désigne un…héritier; semble-t-il le plus souvent pas un descendant direct ou un membre de la famille, mais le bénéficiaire de biens, de propriétés ou d’une charge professionnelle par legs ou de droit. En tous cas, un sens assez intéressant pour quelqu’un qui doit assumer la suite d’une action ministérielle sans aucun doute constituée d’une pile de dossiers en cours.

L’héritier de cet héritage vient d’un mot latin homonyme, lui-même emprunté au grec (même phonétique) qui veut dire…héritage. A ne pas confondre avec « hérétique », qui n’est pas celui qui a reçu la haine en héritage, mais… »celui qui pense » (encore un mot grec). Et donc, rapidement, celui qui ‘pense différemment’ (de l’orthodoxie en général religieuse, mais les scientifiques ont aussi leur(s) hérésie(s). Un hérétique est donc quelqu’un qui ne pense pas comme il faudrait; et, comme auraient pu le dire en choeur Jean-Pierre Chevènement et Christiane Taubira, ‘un ministre, ça pense comme on lui dit, sinon il a le courage de partir’! Avec ou sans héritage…

(*) en breton, un ‘aber’ désigne un estuaire; le fleuve côtier qui y débouche est donc un ‘aber wrac’h. Désolé…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>