Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Valcke (Jérôme)

Valcke

Vol au-dessus d’un nid de footeux, et de la carrière du (de l’ex, par conséquent) vice-président de la Fifa, logiquement ‘lâché’ par Sepp Blatter (*). Ce qui nous intéresse ici n’est pas l’enquête en cours de la Commission d’Ethique de la fédération, mais l’origine de cet ex-promoteur artistique-journaliste-directeur de programmes tv et finalement homme d’affaires, avec un ‘s’ opportun à ‘affaires’…

Petit résumé linguistique sur les règles de l’étymologie: on approche souvent un nom inconnu de sa prononciation générale (sauf, peut-être, si vous êtes né du côté de l’Alsace, Valcke n’est pas censé vous ‘parler’ spontanément). Le plus souvent, il faut imaginer qu’une ou deux lettres ont subi une légère variation pour trouver la solution; comme passer du T au D par exemple, ou du P au B, du K (le ‘c’ dur) au G, etc…

Il s’agit bien des ‘mêmes’ lettres, en tout cas des mêmes sons: en y faisant attention, vous allez remarquer que la forme de votre bouche pour prononcer ces lettres est strictement la même (position des lèvres, de la langue et des dents), sauf qu’il y a un effort supplémentaire de la gorge pour faire vibrer l’air.

Bref, tout ça pour dire (…précisément) que, dans Valcke (écrivons-le tout basiquement ‘valque’ à la française), l’initiale V, dans son ‘pays’ d’origine, était plus ‘sèche’ (ach!) et donc prononcée…F (bravo). Du coup, le son ‘valke’ vient du néerlandais (puis germain) ‘falk’, qui désigne ce que le français va adapter en ‘falc-’; sur cette syllabe, on va créer le diminutif ‘falc-on’ (le petit falc, merci M.Dassault), puis faucon! (dernier exemple de variation de lettre: le L germain est ‘vocalisé’, transformé en voyelle U chez nous, pour résumer)

Conclusion: les Valcke, mais aussi Falke, Falk (comme Peter, l’inspecteur Colombo), Falco, Falcon, Faucon (évidemment) et autre Falcao (comme le footballeur Radamel, voir sa chronique de janvier 2014, avec d’autres exemples) sont des gens ainsi surnommés pour avoir (eu) un rapport avec les oiseaux en question.

Il peut arriver que ce soit par comparaison -et transfert- avec des caractéristiques de l’oiseau (la vue perçante, le bec/nez crochu), mais, sur cette racine, le sens est moins fréquent, et plutôt réservé aux Laigle, voire Epervier; avec les Valcke, on a plus probablement affaire à des fauconniers, poste envié de l’entourage royal (ou seigneurial) qui faisait partie des techniques de chasse ou de simple apparat, un peu à l’image de ce qu’il représente de nos jours dans les monarchies du Golfe (persique, pas de Gascogne)…Jérôme n’a-t-il pas eu le regard assez aiguisé pour voir venir cette démission forcée? Pas besoin de s’attarder ici sur des histoires de vrai ou faux, mais ce n’est pas trop exagéré d’imaginer qu’il risque quand même d’y laisser quelques plumes. Au moins étymologiquement!

(*) SI le nom vous intrigue, chronique disponible sur le site; tapez son nom en haut à droite de la page.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>