Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Varane (Raphaël)

Varane

Pas de ‘Noël’ pour Raphaël, l’international de football empêché, pour raison de blessure, de toute participation aux (premiers?) matches de l’Euro 2016, bien que faisant partie des 23 retenus par le sélectionneur. Y aurait-il quelque chose de (pré)destiné dans le patronyme de notre joueur? Pas vraiment, encore que…

Le bonhomme est né dans le Nord (pardon, les Hauts-de-France), et, même si son père est d’origine martiniquaise, il y a bien quelque chose d’un retour aux sources -linguistiques- dans la racine des Varane…Le mot est latin, et il a, malheureusement pour les étymologistes, un homonyme à l’orthogtaphe identique mais au sens complètement différent: le premier, y compris d’un point de vue chronologique, désigne une pièce de bois, qui peut tout aussi bien être une poutre de soutien qu’une barre ou un gros bâton de blocage. Plutôt spécial donc, et un peu trop ‘précis’ pour imaginer une large diffusion, surtout que le terme se retrouve le plus souvent dans des écrits ‘méridionaux’.

Le second, passé plus tard sous influence gauloise, est un peu plus logique, techniquement et géographiquement: il s’agirait d’un nom de lieu, le ‘vara’ qualifiant cette fois quelque chose en rapport avec de l’eau. Pas de l’eau qui coule, mais de l’eau stagnante, qui imprègnerait certaines zones, probabilité plus grande dans tous les territoires “proches” d’un espace marin, parfois bien plus loin que sur la plage…On peut donc penser à des marécages, ou, comme c’est le cas sur tout littoral, à un terrain sablonneux régulièrement envahi par l’eau ( St Michel, à moi!).

Du coup, la racine a inondé quelques autres régions de France, sous la forme Varanne(s), dans le Cher par exemple et jusqu’en Vendée, mais aussi dans l’Est, du côté de Montmédy, avec un village équipé d’un relais de poste qui stoppera un jour la fuite d’un certain Louis XVI and family, puisqu’il s’agit de…Varennes, avec une variante a/e de la voyelle typiquement locale.

Cela tant, au lieu de patauger sur une pelouse détrempée, Raphaël devrait plutôt compter sur son prénom, lequel signifie en hébreu…”Dieu guérit’, ce qui est de bon augure, au moins étymologiquement!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>