Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Verstappen (Max)

Verstappen

Il est petit (disons, jeune), mais il fait le maximum…pour être digne de son père (Joe), déjà lui-même pilote de Formule 1. Max entre dans la légende en devenant, à peine âgé de dix-huit ans, le vainqueur 2016 du Grand Prix d’Espagne à Barcelone, et ce, dès sa première course en tant que professionnel. Le bonhomme est né à Hasselt, dans le nord-est d’une Belgique forcément flamande dans cette zone; d’où une consonance et donc une étymologie néerlandaises!

Pour simplifier les choses, il faut considérer que le mot se compose de trois éléments, soit ‘ver-stappe-n’, chacun contribuant à déterminer la caractéristique par laquelle on a pu (sur)nommer son ancêtre, qui est clairement ici un toponyme, un nom de lieu qui ne vous dit toujours rien (sauf si vous faites partie des nombreux lecteurs d’Outre-Quiévrain qui suivent ces chroniques).

Première petite ‘cachotterie’: la syllabe ‘ver-’ est une contraction de ‘van der’, autrement dit en français ‘de le’, lequel devient à son tour l’article contracté ‘du’. Voilà qui nous dit d’emblée qu’il s’agit d’un nom d’origine, son porteur venant de, du, ou de la quelque chose.

Second détail: le ‘-n’ final est une forme de désignation qui concerne directement la personne ou l’objet contenus dans la racine centrale ‘-stappe-’ (ou stap, parfois). C’est un peu l’équivalent du ‘-r’ qui termine la majorité des noms de métiers français; mais en l’occurrence, il définit ici un état ou une situation. Traduction (adaptée): ‘celui qui est’ ou ‘celui qui habite’, ou ‘celui qui vient de’, dans l’hypothèse où il s’agirait d’une personne.

C’est donc la partie centrale qui donne le sens final, puisque ce mot d’ancien-néerlandais ‘stappe’ définit un passage, ou une passerelle, en tout cas une configuration qui permet l’accès à un endroit, que ce soit en dégageant une surface (un passage entre des murs, ou un gué entre les flots!), ou en aménageant un ouvrage reliant deux points entre eux, comme un pont…

Du coup, l’un des sens actuels du verbe de même racine évoque tout ce qui est mouvement, comme un trajet, une balade, une virée et pourquoi pas un tour de circuit! En tout cas, dans un certain contexte, notre pilote qui ‘vient du passage’ aurait presque pu s’appeler…du-pont en français; mais c’est sûrement moins sportif que Verstappen.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>