Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Wilmotte (Marc)

Wilmots

Allez, let’s foot again, mais n’y revenez pas (tu parles)! A l’occasion de l’Euro 2016, retour ‘à la maison’ pour l’entraineur (belge) des Diables Rouges (belges) et néanmoins résident…bordelais. L’une des équipes favorites de la compétition a en effet pris ses quartiers de Championnat dans la capitale de la toute récente géante ‘Nouvelle Aquitaine’ (tant pis pour Poitou-Charentes et Limousin); bref, coup de projecteur sur l’ex-footballeur au physique de rugbyman et actuellement entraineur, Marc Wilmotte ou Wilmots ( en v.o wallonne)…

Si vous êtes allergique au ballon rond, vous pouvez aussi le rapprocher de l’architecte et urbaniste français homonyme Jean-Michel car tous les deux ont la même étymologie, à savoir une variante du ‘prénom’ nordique Wilhem ou Willem, dont Wil(h)mot et Wilmotte sont un possible diminutif (le descendant de…), ou parfois un augmentatif (le plus quelque chose). Et le plus quoi, justement? La solution se trouve dans les deux racines qui forment le mot, ‘will’ + ‘hem’ (si c’est pas facile, la linguistique!). L’une et l’autre sont des syllabes issues du vocabulaire germain d’avant Moyen-Age: ‘will’, comme elle a subsisté de nos jours, signifie la volonté (will en anglais, wille en allemand); quant à ‘helm’, déjà rencontrée plusieurs fois dans ces chroniques, il s’agit d’évoquer un casque (helm en allemand, helmet en anglais, ‘heaulme’ puis heaume en français).

Aucun rapport donc avec une quelconque histoire de motte (la butte sur laquelle on construisait des château-Lamothe, par exemple), et donc, pour filer le (mauvais) jeu de mots jusqu’au bout, pas de…’vile motte’ non plus! On est vraiment en présence d’un surnom devenu prénom et même…nom, si l’on y applique le phénomène bien connu et relativement ordinaire d’inflexion’, opération qui consiste, selon les langues et les époques, en une transformation (ici) plus gutturale de la première syllabe (ou lettre)…Voilà qui nous fait donc passer de Wilhem à Guilhem (l’un des patronymes les plus fréquemment portés en…Languedoc et en Catalogne), ou de Willemot à Guillemot, lequel cache aussi sous son casque tous les Guillemaud, Guillaumat, Guillaumy, Guillaumard et autres Guillaumin, sans oublier Guillaumet (comme l’aviateur Henri, frère de vol d’Antoine de St-Exupéry).

Mais le plus célèbre de la famille reste quand même le basique Guillaume, prénom partagé -entre autres- par l’acteur Canet et un certain M.Le Bé, imprimeur de son état, qui eut l’idée, au 17ème siècle, de trouver un système pour signaler une citation dans un texte qu’on écrivait autrefois sans espace entre les mots: on doubla la simple virgule utilisée jusqu’alors tout en l’écrivant non plus au pied de la lettre mais en hauteur, laquelle prit le prénom de son ‘inventeur’, le…guillemet! Franchement, voilà un patronyme qu’on ne saurait mettre entre parenthèses, y compris étymologiquement…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de Wilmotte (Marc)

  1. Monsieur Wilmotte,

    Bravo pour vos performances ! Dommage pour l’équipe Belge.
    Je déplore le nom des  » Diables  » rouges et leurs symboles. Pourquoi ce choix ?
    Je regarde le match Allemagne-Italie en ce moment et c’est un plaisir des yeux à tous niveaux.
    Tous ces joueurs, ces grands sportifs …rasés de près, aux cheveux courts….

    Un commentaire que je voulais partager avec vous , Monsieur Wilmotte, pour qui j’ai beaucoup d’admiration.
    elie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>