Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Alliot-Marie (Michèle)

AlliotMarie

L’homme de la semaine est une femme, ex-ministre de la Défense, ex-ministre de l’Intérieur, actuellement ministre de la Justice (…et des Libertés!)*, seule femme politique (et même « homme-politique » à enchainer trois mandats ministériels de ce niveau, Michèle Alliot-Marie, une femme à deux noms, puisque son patronyme « d’usage » est formé de deux noms distincts: celui de son papa, Bernard Marie, ex-maire de Biarritz, et celui de son ex-mari, Michel Alliot. Petite analyse étymologie sur cette femme à deux-têtes.Commençons par Alliot, que l’on connait aussi sous l’orthographe Aliot avec un seul L, est une variante assez inattendue de…Elie, c’est à dire l’un des plus grands prophètes cités dans l’Ancien Testament; Elie (attention, Aliot vient bien de Elie, pas de Ali!) est la forme francisée du mot hébreu « Eliyah », qui signifie « Mon Dieu est Jéhovah » (el-i-yah, contraction de Yehovah). Comme beaucoup d’autres noms d’origine biblique, le mot va être emprunté très rapidement comme « prénom » ou « nom de famille », d’abord sous la forme Elias, chez les Grecs ou les Latins. Mais c’est avec un évêque espagnol de Cordoue, martyr au 9è siècle, que le nom va véritablement se répandre. Il va donner Eliès, Eliez en Bretagne, et aussi Elion ou Eliot. Si l’on garde cette dernière variante sous sa version anglo-saxonne, cela nous donne Elliott, ou Alliott, ce qui nous ramène bien au premier patronyme de Michèle.

Passons donc à son nom de jeune-fille, Marie, hérité de son arbitre international de rugby de père, lequel porte tout simplement le nom d’un ancêtre placé sous la protection particulière de la Vierge Marie, c’est tout bête, mais, au Moyen-Age, ce genre de dévotion était particulièrement prisée. Il y a peu de temps encore, même les garçons (de grande famille, au moins) portaient, comme premier prénom, le nom sacré de la mère de Jésus. On préfèrera s’en tenir à cette étymologie bénie, car, le « mot » Marie va devenir, au fil des siècles, un nom tellement commun qu’on va s’en servir pour désigner toutes sortes de femmes, en leur accolant un qualificatif parfois peu recommandable, ce qui ne saurait être le cas ici.

Car, savez-vous que ce simple nom de Marie a donné une liste impressionnante de diminutifs, sans parler des versions étrangères tels Mariam (Myriam) qui est sa « v.o » en hébreu; ou encore Mary (anglo-saxon) ou Maria (hispanique). Mais en français aussi! La « petite marie » va s’appeler…Marielle (comme l’acteur J-Pierre), ou Mariaud, qui va donner lui-même naissance à…Marionnaud, un nom donc en parfum de sainteté. Quant à Marion, en plus de créer un second « prénom », il va devenir au Moyen-Age un terme tellement commun qu’on va s’en servir pour désigner des petites poupées. Lesquelles, à l’époque des « Mystères » avaient non pas l’effigie de Barbie mais de la seule femme dont on devait reproduire l’image, à savoir la Vierge Marie. Ces petites poupées vont donc s’appeler des…marion-nettes!

Il y a un dernier Marie dont il faut parler c’est un certain grenadier de la Garde Impériale de Napoléon, dont la légende disait qu’il avait une force colossale; lui, s’appelait aussi par un diminutif de Marie, qui est…Mariolle! Il paraît qu’on lui doit l’expression qui porte son nom (faire le…), à savoir celui qui fait des choses extraordinaires pour se faire remarquer, mais ce n’est peut-être qu’une légende.
Revenons pour terminer avec Michèle, qui porte donc deux prénoms sacrés (Elie et Marie), pour constater que le nom de son premier mari est Alliot; celui de son second compagnon est Ollier (en occitan, celui qui fabrique l’huile, l’Olier). Alliot/Ollier…Etymologiquement, c’est une allitération (un rapprochement phonétique) intéressante! De plus, vu l’ascendance parfois pesante de son père, peut-être cela a-t-il été difficile pour la petite Michèle d’être une…enfant de Marie!

nb: Chronique écrite à la date mentionnée en haut de l’article!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>