Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Hortefeux (Brice)

Hortefeux

C’est le nom du ministre de l’Intérieur, un nom qui vient d’Alsace, et qui ne date « que » du 19è siècle semble-t-il. Dans cette région, tout comme en Lorraine, il s’écrit d’ailleurs plutôt sous la forme « Heurtefeux », la version « HOrtefeux » étant davantage originaire de Bourgogne, où il est apparu un siècle plus tôt…Dans tous les cas, nous voici avec un nom assez « moderne », la majorité de nos patronymes datant de la fin du Moyen-Age, époque où se sont « figés » un certain nombre de surnoms dans ce que nous comprenons aujourd’hui comme des « noms propres ».Et propre, le nom du citoyen Brice l’est plus que tout autre, puisque nous allons analyse ce mot sous sa forme alsacienne, HEUrtefeux, qui a exactement le même sens que la version HORtefeux. Pourquoi ce choix? Tout simplement parce que la forme originelle, Heurtefeux, explique bien plus facilement la composition du mot: Heurte-feux, évidemment! Et, pour une fois, tout est transparent dans ces racines: Feux est bien le pluriel de feu, au sens le plus souvent de « incendie »; et heurte est bien la 3è personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe…heurter, on ne peut pas faire plus simple.

Or, pour nos ancêtres, qu’est-ce qu’on « heurte-feux », c’est quelqu’un qui heurte, qui frappe, donc qui combat le feu, qui s’y oppose. Presque le sens d’un pompier de nos jours…Bon, au Moyen-Age, justement, c’était plutôt quelqu’un qui habitait une maison exposée à un feu, et qui pouvait y résister, pour des raisons de construction ou de terrain (une douve, un ruisseau, une protection quelconque à côté de la maison?).

De la même façon, on va trouver d’autres patronymes composés avec ce verbe « heurter », au sens de résister, comme les Heurteloup (dans la Meuse) pour l’habitant d’une maison, à la lisière d’un bois, où un loup pouvait venir « se heurter »; ou encore les Heurtevent (Normandie) ou les Heurtebise, surnom de gens dont la maison était exposée au vent du Nord (la bise), comme le nom de l’ange dans « Orphée » de J.Cocteau.

Petite anecdote étymologique: ce verbe « français » heurter, il vient lui-même du vieux-français « hurter », frapper, qui décrit l’action du… »hurt », ancien nom qui désignait le bélier, animal on ne peut plus approprié pour symboliser quelqu’un qui ne sait que foncer en baissant la tête pour frapper! (il faut toujours se méfier des gens qui ont le front plat et des cornes sur le front).

NB: Un certain nombre de familles Horte (tout court), ou Horta, ont plutôt un rapport avec le mot latin « hortus » qui signifie le jardin (la science du jardin, c’est l’horti…culture). C’était donc, pour un romain ou un gaulois, le surnom de quelqu’un qui possédait un jardin (rare, à l’époque) ou qui le cultivait (encore plus rare, selon les époques). D’où ce détail « signifiant » pour les contemporains de cet ancêtre. Mais ici, dans le cas de Hortefeux, le « complément » que représente les feux ne laisse aucun doute sur l’étymologie d’un verbe « heurter ».

Il n’empêche : Je me demande si Mr le ministre ne se heurte pas de temps en temps aux feux de certaines populations nomades…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de Hortefeux (Brice)

  1. Pas de doute, il y a pas de hasard;
    continuez, c’est passionnant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>