Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Pullmann

En voiture George

C’est le Boeing «Air Force 1» qui a eu le privilège de faire faire un tour de manège aux présidents O’Bama et Hollande lors de la dernière visible officielle aux Etats-Unis. Si la scène s’était passée un siècle et demi plus tôt, les deux compères auraient tout simplement (et longuement) emprunté une des premières lignes de chemin de fer américaines, inaugurant peut-être le prototype des voitures de luxe, la ‘Pullmann Car’; mais ce n’eût pas été sans risque!

Car l’histoire est celle d’un jeune ingénieur, né à New-York en mars 1831. Georges Mortimer -de son prénom- est le premier garçon de la famille Pullmann, et comme beaucoup de gamins de son époque, il va suivre une scolarité élémentaire puis, très vite, être mis au travail dans un magasin de matériel agricole. Il n’en retirera pas grand’chose d’intéressant, sauf peut-être quelques idées de mécanique pour plus tard. Mais ça, il ne s’en doute pas encore. En attendant, il se passionne pour…l’ébénisterie, puis pour l’art en général, et c’est à l’âge adulte que, devenu une sorte de représentation commercial (en fait, courtier en gros), il doit parcourir le pays, souvent de nuit, à bord des premiers trains dans lesquels les conditions de transport sont particulièrement inconfortables.

La suite, vous vous en doutez peut-être; cette situation va donner des idées à notre jeune ingénieur qui va d’abord créer sa propre société, puis racheter deux wagons de voyageurs ‘basiques’ à une entreprise de Chicago, et enfin aménager les premières «couchettes ferroviaires» comme on disait à l’époque. Vous le croirez ou non, mais la proposition apparaît alors comme totalement saugrenue aux yeux de ses contemporains, d’autant que Mr Pullmann a voulu faire dans le haut-de-gamme, et, ne bénéficiant pas encore d’émissions de déco à la télé, il a un peu chargé l’ambiance, et tout le monde trouve cela quasiment ridicule. Sans compter qu’il faut se souvenir que prendre le train est encore perçu comme une cascade risquée, et le public va se moquer ouvertement de cette folie sur rail; bref, c’est l’échec.

Or, l’Histoire – la grande- va venir au secours de notre brave George, car le 14 avril 1865, selon une tradition relativement fréquente (et après), il se passe un événement terrible à Washington: au sortir d’une représentation théâtrale, le président Abraham Lincoln est assassiné! Il faut alors ramener en urgence la dépouille présidentielle à la Maison Blanche, mais il est hors de question que ce soit sur une carriole brinquebalante, fût-elle automobile (pas assez noble, pensait-on)…Coup du sort: le seul véhicule disponible rapidement et, finalement, suffisamment digne du grand homme (à tous points de vue), c’est évidemment l’un des (trois!) wagons de Mr Pullmann, lequel devient immédiatement le standard de référence en matière de cérémonial et de confort ferroviaires!

Voilà qui va sortir l’aventure sur rail d’un bourbier où elle a failli s’enliser, d’autant que l’étymologie des Pullmann, c’est une racine saxonne ‘pull’, que l’on trouve aussi sous la forme poull, voire poul. Rien à voir avec les poulettes* (sauf, peut-être, dans les voitures, la nuit, à une certaine époque); il s’agit d’un terme qui désigne un marais ou un marécage. Les Pullmann ont donc des ancêtres qui habitaient près d’un lieu de cette nature.

Remarquez qu’il existe bien des Pushmann, qui ne sont pas des ‘hommes qui poussent’ (en anglais), mais une variante de Bushmann (l’homme des bois, donc le surnom d’un garde-forestier). A-contrario, beaucoup pensent que Pullmann aurait donc pu être la traduction de ‘l’homme qui tire quelque chose (derrière lui). Remarquez, pour un wagon de chemin de fer, ça aurait fait plaisir à la locomotive! Sauf étymologiquement.

(*) Notez encore qu’il y a bien eu, dans le français médiéval, des Poullet ou des Poullat, en rapport avec le mot ‘poul’, qui désigna un temps le coq (donc, au sens figuré, des gens orgueilleux!).


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>