Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Race

races

Gros succès de la chronique précédente sur Nadine (Morano), dont l’origine étymologique a surpris plus d’un(e) Moreau dont j’ai reçu l’expression d’un étonnement déçu (pour ne pas dire horrifié) par ses racines…Doit-on répéter ici qu’il ne s’agit que de linguistique et d’aucune autre considération (sociale, politique, culturelle, ou tout ce que vous voulez). Toujours est-il qu’il m’est apparu logique (et éventuellement étymo) de consacrer quelques paragraphes aux enragés de ce mot de ‘race’ qui sort de toutes les bouches, avec des haleines diverses.

‘Gross surprise’, la race est une question de…raison, ou, pour être encore plus précis, du latin ‘ratio’, passé par l’orthographe ‘racio’ avant d’arriver à race, mais le son est le même; la preuve: de la même façon, parallèlement et différemment, c’est cette même…’race-ine’ originelle qui va donner le mot ‘raison’ en français. Mieux même: c’est également l’origine de la ‘ration’, c’est à dire une idée de mesure, pour ne pas dire une certaine retenue. Bon, pour l’instant, on n’a pas franchement l’impression que les deux se rejoignent dans la France du 21ème siècle.

Par contre, dans la Rome du 1er siècle avec J(ules)-C(ésar), on avait faim de ‘ratio’, dans tous les sens du terme, et ils sont nombreux! Dans l’ordre d’apparition dans la langue et d’évolution du sens, on commence avec l’idée de…raison-nement, autrement dit de réflexion, de supputation, donc de calcul. C’est vraiment le coeur étymologique de ‘race’, une histoire de comptes (que l’on établit, que l’on réclame ou que l’on rend), ce qui conduira au sens de ‘chiffre’ (le résultat du calcul, le solde du compte).

Du coup, la notion d’équilibre et de justice n’est pas loin, celle des ‘comptes certifiés sincères et véritables’, comme dit votre expert-comptable préféré en faisant votre bilan annuel. D’où, simultanément, le sens de registre dans lequel on porte les calculs, débits et crédits en balance et dûment justifiés. C’est un aspect qui plaira à la…race des commerçants, des partenaires avec lesquels on est ‘en compte’ pour des relations commerciales et donc financières…Mais vers le 2ème siècle après JC, l’affaire se gâte un peu en dérivant vers une histoire de sujets ou de personnes dont on…tient compte, dans un sens aussi figuré qu’en français!

Et tenir compte d’une personne, d’un groupe ou d’une espèce (1), c’est évidemment y porter attention, mais parfois jusqu’au point de chercher à caractériser cette population, éventuellement à la répertorier, l’enregistrer, d’où une dernière connotation d’un système qu’on met sur pied, ou d’une méthode d’analyse qu’on applique à quelque(s)-un(s). Et le tour est (mal) joué; car dans une volonté de structurer cette nouvelle orientation linguistique, on va rapidement arriver à une idée de principe ou de système (scientifiques), puis à de théorie, entre autres celles des races.

Alors, pour ce petit mot si vertueux et qui n’avait sans doute pas demandé d’être ‘exploité’ par les colonisations et autres politiques dictatoriales, certains sont en train de proposer qu’on le raye purement et simplement de la Constitution française, au nom d’un politiquement-correct de plus en plus…déraisonnable. Car si l’on suit le même raisonnement, on n’est peut-être pas très loin du jour où il faudra aussi gommer la première syllabe de cette Con-stitution, histoire de ne pas choquer les oreilles des c…Sans ratio-nnement!

(1) mot utilisé ici pour éviter la redite de ‘race’, mais la véritable réflexion sur le sujet serait de ré-apprendre la définition de (et les différences entre) race, espèce, et genre; humain, animal, ou végétal…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>