Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

rigueur

rigueur

C’est le mot qu’il ne faut pas prononcer en ce moment, et donc une belle occasion pour essayer de savoir pourquoi, au moins étymologiquement. Premier effet de cette mise à un index rigide: tout le monde en parle, car, plus on cache -naïvement- un mot, plus l’imagination le mémorise: Ce fut le cas, il y a quelques années, avec un stupide terrorisme intellectuel qui obligeait les media à dire «une boisson gazeuse américaine» pour Coca-Cola, l’auditeur ou le téléspectateur cherchant immédiatement la solution de cette devinette.

On a d’ailleurs plusieurs fois entendu que ce mot de «rigueur» était devenu «tabou», mot dont il faut signaler au passage qu’il est invariable, car venant d’un vocabulaire qui ne nous appartient pas: on ne dit pas une «information taboue» (mais une information cachée), car tabou, mot d’origine tahitienne, ne signifie pas du tout ‘interdit’ comme on le croit à Paris mais ‘réservé’, le terme s’appliquant à la jeune fille destinée à se marier avec un partenaire, laquelle devient, de fait, réservée à cet homme (et, d’accord, interdite aux autres, mais le mot est positif et non pas négatif dans l’esprit tahitien).

Bref, cette rigueur qu’on ne saurait prononcer vient d’une racine latine aux allures de Schwarzenegger caché, qui est «rigor». Rigor (comme son quasi-homonyme ‘frigor’, qui donnera frigidaire) a un rapport direct avec le…froid, le mot allant même jusqu’à qualifier les gelées matinales (la rigueur de l’hiver!); en effet, pour les romains, la ‘rigor’ est d’abord un engourdissement, donc une rigidité, donc une raideur, d’où le sens (figuré) français. Car, à Rome, le terme va auparavant glisser vers la ‘rigueur littéraire’, autrement dit la ‘dureté du style’, puis la dureté des sentiments (qui rend insensible), puis encore la rigueur morale, l’austérité, la froideur sociale même, et enfin la rigidité du comportement, la sévérité.

Voilà pourquoi les plans d’austérité économique sont forcément rigoureux (enfin, annoncés comme tels) et l’on comprend l’attitude frigide du ministre qui les annonce, nous promettant comme il y a quelques années un ‘chemin dur sur une pente…raide’ (forcément). Les seuls patronymes qui ont hérité de ce mot pas toujours facile à conjuguer sont les familles Raidelet (franc-comtoises, principalement), diminutif (comme roitelet) qui atténue quelque peu leur réputation médiévale: des gens au caractère dur et inflexible comme un bâton, raide par définition.

Remarquez bien que le mot n’a pas plus de succès dans d’autres domaines: pour un viticulteur, un vin ‘raide’ ne vient pas du pourcentage de pente du vignoble mais de son acidité qui ‘plombe’ le palais; pour un médecin, pas besoin de dessin pour décrire une personne ‘raide’; pour un jockey, écoper d’un cheval raide (=vieux) pour une course l’empêchera certainement de bien se placer…Voilà quelques définitions qui tournent autour de cette idée bien peu chaleureuse, avec les commentaires de rigueur.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de rigueur

  1. Quelle rigueur dans le traitement du mot !
    A signaler qu’en arabe la notion de harem ressemble beaucoup à celle de tabou ici développée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>