Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Rubirola (Michèle)

…ou, si vous préférez, rubis sur l’ongle, pour reprendre une allusion fréquemment entendue au sujet de la démission-express de la récemment (juillet) élue maire de Marseille. Or, pas de rubis -donc de rouge- en l’occurrence, si ce n’est peut-être un carton prochainement brandi par quelques opposants; si couleur il y a dans ce patronyme d’origine catalane, ce serait plutôt celle du parti de Michèle, le…Vert!

La provenance de ce nom couvre en effet tout l’arc de la côte méditerranéenne, de Barcelone à Gênes en passant par la Provence française, ce qui tombe bien pour la cité phocéenne, berceau de notre (futur ex) élue…Contrairement à la tentation phonétique spontanée qui serait de trouver ici une ‘petite pierre rouge’ (rubirola ressemble à un diminutif de rubis), aucun rapport avec les Rubio, Rubino, Rubin ou Rubinstein (1) qui renvoient, eux, à une histoire de pierres précieuses, souvent le surnom d’orfèvres ou de bijoutiers. 

Il s’agit cette fois d’un nom d’arbre, dont la…racine latine est ‘robur’ (transcrite roubur / rubur selon les langues) et qui désigne un chêne. Si le nom commun français a l’air si éloigné du mot romain, c’est que l’arbre en question (souvent considéré d’ailleurs comme ‘l’Arbre’ majuscule dans plusieurs mythologies européennes) a reçu des baptêmes différents en fonction des régions où il a poussé.

Le chêne ‘parisien’ est issu d’un ‘cassanus’ latin, qui donnera ‘chasne’ au Moyen-Age, puis ‘chesne’ et finalement chêne avec l’accent circonflexe pour marquer le ’s’. Mais, ailleurs et simultanément, on trouve aussi un ‘dero’ gaëlique adopté par les Bretons, un ‘garric’ occitan (2), un ‘cassou’ (ou casse) gascon, et enfin un ‘rove’ provençal, bien connu de ceux qui empruntent la sortie d’autoroute après Martigues pour descendre à Marseille. Pas besoin d’insister sur les nettes différences entre les sons qui plaisent aux uns ou aux autres!

Une ‘rubira’ ou ‘rivora’ est donc un bois de chênes ‘rove’, ou plus académiquement dit dans la nomenclature botanique, des ‘rouvres’. Signalons au passage que cette dernière forme très française est à l’origine d’un certain nombre de communes en France (dans le quart sud-est principalement) nommées Rivoire, nom de lieu qui aura également un grand succès grâce à un entrepreneur…lyonnais de la fin du 19ème siècle, qui s’associera avec un monsieur très Carré pour fabriquer les pâtes que vous connaissez!

Finalement, qu’il soit pédonculé, kermès, tauzin, liège, blanc ou vert, et à condition qu’il ne soit pas planté près d’un roseau, le chêne a toujours été symbole de force, de sagesse, de justice et de…longévité. Végétale sans doute, mais apparemment pas forcément politique. Sauf étymologiquement bien sûr.

(1) Littéralement: Rubin-stein (en germanique, rouge-pierre)

(2) Celui qui donnera son nom au terrain sec de la garrigue…provençale.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.