Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

sarin (gaz)

sarin (gaz)

Difficile semaine étymologique: les prétendants à un article auraient pu être Tsonga (Jo Wilfrid, tennisman), terme de dialecte lingala originaire du Congo (1), ou Meilhon (Tony, meurtrier reconnaissant envers ses juges), nom dit «de localité» situé dans la banlieue de Pau (64), également sous la forme Meilhan dans le Gers, et probablement hérité d’un préfet romain appelé Emilien (Aemilianus, en v.o > puis Milianus, après chute des voyelles initiales> puis Millian et Meillon en français, ou Milhan et Meilhon en gascon…Bref, rien qui aille très loin dans l’analyse, ou du moins dans le commentaire. Plus évocateur -hélas- est donc le nom du gaz mortel sus-nommé, très probablement utilisé par M.El Assad contre son peuple en Syrie.

Bon, d’accord, le produit en question est inodore et incolore, ce qui explique le temps qu’a dû mettre la communauté internationale pour s’en apercevoir; or, l’autre aspect caché de ce composé chimique concerne également…son étymologie, aussi cryptée que l’acronyme qui constitue le nom de la chaine de magasins Ikea (sauf si vous êtes suédois, c’est pas du jeu). La comparaison a l’air d’être lointaine et saugrenue, en fait, elle ne l’est pas: Ikea est une sorte de sigle (I.K.E.A) constitué par les premières lettres du nom de son fondateur (Ingmar Kamprad), de sa commune de résidence (Elmtarid) et…de sa paroisse (Amhult), certains disent de son village de naissance (Agunnaryd). Plus codé, tu peux pas. Cela étant, what else?

Eh bien, il en est de même pour le fichu sarin, invention semble-t-il de hasard faite par trois chimistes allemands en 1939 (‘année horrifique’). Il ne faut jamais les savants jouer avec les éprouvettes: au mieux ils vous confectionnent la dynamite, comme Nobel (ce pour quoi on vous récompense d’un prix international, dont celui de…la paix); ou bien la bombe atomique, comme Oppenheimer, « héros » américain de la Seconde Guerre Mondiale, qui déclarait lui-même (être) ‘devenu la Mort, le destructeur des mondes »; ou encore le gaz en question, trouvaille inattendue issue de recherches pour améliorer la puissance des pesticides (celui-ci sera donc également un homicide). Et ‘sarin’ alors? Une petite idée? Allez, cherchez…

Sauf si vous avez pris un dictionnaire ou une encyclopédie en ligne (pas toujours fiable), impossible de deviner qu’il s’agit, comme IKEA, d’un acronyme composé des initiales de trois des quatre inventeurs allemands, plus une partie (centrale!) du nom du quatrième. En clair: Mrs Schrader, Ambros, et Rûdiger ont donné les trois premières lettres (S,A,R), et M.Van der Linde a légué le ‘-in-’ pour achever le travail et faire S.A.R.IN (sans quoi, avec Linde, on se retrouvait avec s.a.r.l, quelle entreprise!).

Sans vouloir vous asphyxier de détails, il faut signaler qu’il existe bel et bien un patronyme Gaz, en français! Loin des moqueries permanentes que vous pouvez imaginer dans les cours d’école, les Gaz sont en fait une version plus…sonore du nom Gas, lui-même forme allongée de ‘Ga’ (gué), d’où les toponymes Dugas ou Delgas, de sens équivalent (l’homme qui passe le gué, ou qui doit passer le gué, sous-entendu pour aller à un village, par exemple). Le mot est davantage en usage dans le sud (du côté de la Lozère, au moins), mais il faut mentionner également un Gass lorrain, qui a, lui, un rapport avec une «rue étroite». Quoi qu’il en soit, ces Gass ou Gas n’ont rien à voir avec le sarin, sauf évidemment dans un endroit où il y aurait un gué tranquille, que l’on surnommera alors le ‘gua serein’, sans doute. Au moins étymologiquement.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>