Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Ségur (de la Santé)

Cette semaine sera l’occasion d’un nouvel événement officiel puisque se tiendront de nouveaux ‘Accords’, terme en principe historique comme les Accords de Münich, de Latran ou de Grenelle. Or, la nécessité de multiplier les concertations sans doute (ou d’oublier qu’on n’a pas pu tomber…d’accord?) oblige à abréger l’expression pour ne retenir que le site des discussions. On a donc désormais le Grenelle (1) de l’Environnement par exemple et aujourd’hui un ‘Ségur de la Santé’ au sujet des hôpitaux.

A l’initiative du ministre concerné (2) et sous la direction de Nicole Notat (ex-Secrétaire générale de la CFDT!), les partenaires sociaux vont donc se…confiner dans une forteresse administrative située Avenue de Ségur à l’ouest de Paris, sur les 7ème et 15ème arrondissements. D’un point de vue étymologique, les négociations seront forcément très sereines et se dérouleront en toute sécurité, puisque c’est très exactement l’origine de ‘segur’.

Le premier sens de cet adjectif latin est en effet tranquille, calme, quelque chose qui peut qualifier aussi bien un phénomène naturel comme le cours d’un fleuve que l’aspect paisible d’une campagne, voire inoffensif (un animal) ou accueillant (un abri)…C’est cette dernière définition qui va finalement l’emporter, surtout dans un contexte militaire ou guerrier.

Pour une armée, quand la situation est tranquille c’est qu’elle est ‘sécurisée’ (même racine) et en premier lieu grâce à un dispositif de protection telle une fortification qui permet d’être en ‘lieu sûr’ (idem). Segur va donc donner ‘secur’ puis sécurité ou secure, version un peu surannée de la contraction finale de ce mot en ‘sûr’ (l‘accent circonflexe indiquant comme toujours la présence ancienne d’une ou plusieurs lettres, dont le ‘c’ ici).

Naissent alors de nombreux Ségur en France, souvent associés à un château-fort comme le très souvent cité Ségur-le-Château (!) en Corrèze, Ségur-les-villas dans le Cantal, mais aussi Le Ségur dans le Tarn ou Ségur tout simplement en Aveyron. Sans oublier quelques variantes comme Ségura (forme catalane) dans l’Aude ou Séguret en Vaucluse. Et quand le moyen de défense était simplement le relief du terrain, on se réfugiait sur une ‘colline de sécurité’, soit Montségur (avec ou sans ’t’ selon la région).

Tous ces toponymes sont logiquement des éléments de langue d’oc (du Sud) qui ont gardé la gutturalisation sonore du ‘c’ en ‘g’ pour désigner un lieu protégé (construit ou naturel) alors que le ‘secure’ académique a rapidement disparu. Signalons au passage que, si les populations retranchées dans un Ségur attendaient sereinement les ‘secours’, ce mot n’a pas du tout la même racine malgré les apparences.

‘Secours’ est en fait un substantif créé sur un autre verbe d’origine latine latine qui est…courir puis se-courir, c’est-à-dire en fait ac-courir (sous-entendu pour aller aider) et même plus précisément dans l’esprit des Romains ‘aller se mettre dans la course de quelqu’un’, la course en question étant celle de sa vie ou de sa situation, autrement dit entrer dans le…cours des événements!

Pour en revenir à la nouvelle adresse du dialogue social hospitalier, elle va donc être largement médiatisée et contribuer à la notoriété -si besoin était- de la célèbre Mme de Ségur, immortelle auteur(e) des oeuvres à suspense qui ont accompagné vos jeunes années comme ‘Les Malheurs de Sophie’, ‘Les Petites Filles modèles’ ou ‘Un bon Petit Diable’ (aucune allusion aux intervenants)…

Eh bien, pas du tout! Puisque l’avenue parisienne ne doit rien à la jeune fille russe née Sophie Rostopchine, mais à l’arrière-arrière- grand-père de son Eugène de mari, le maréchal d’Empire Philippe-Henri marquis de Ségur, ministre de la Guerre de Louis XVI et ci-devant Chevalier du St-Esprit, auquel la voie parisienne est consacrée depuis seulement le milieu du 19ème siècle. Et dans laquelle vous pouvez forcément circuler en toute sécurité, au moins étymologiquement!

(1) Pour découvrir qui est Grenelle, tapez le mot dans le champ de recherche

(2) Olivier Véran, idem



N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de Ségur (de la Santé)

  1. J’ai cherché si Ségur était le boulevard de Rostopchine… Pauvre comtesse! Il est bien, votre site avec vos commentaires. C’est un aspect de la Culture! Un Ségur était (bon) prof. de Géologie à l’U. de Montpellier. Tous mes dons, je les fais depuis longtemps, « sorry », à la SPA de la petite ville Héraultaise dont le maire est apparenté FN… J’en suis le quatrième contributeur…

    P.S.: Les accords de Grenelle, paraît-il, n’ont jamais été signés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.