Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

série bizarre: Mme Le Pensec

Le Pensec

C’est le patronyme d’un homme politique socialiste qui fut en 1981 chargé d’un Ministère (depuis englouti) de la Mer, ce qui ne tombait pas si mal pour un natif du Finistère. Or, ce mot est à classer dans un répertoire féminin, car il concerne essentiellement les dames, et son étymologie est nettement moins correcte qu’il n’y paraît.

Une oreille non-avertie de la langue d’Armor entendra en effet assez souvent ‘le pain sec’, avec une rapide et passagère compassion pour le probable descendant d’un pauvre homme qui n’avait pas grand’chose pour se nourrir. Heureusement, rien de tout cela, mais hélas quand même, car ici il n’est pas question de pain, encore moins de ‘penn’ (la tête, cf. Ms Le Pen ou…Pendu), mais de ‘pens’, terme de vieux-breton qu’on pourrait traduire en français par ‘gros derrière’.

La chose est donc limite vulgaire, et gratifie une personne dont le large postérieur devait suffire à la faire repérer…Son équivalent ‘français’ est Fessard, parfois Fessu, ce qui se passe de commentaires; notez simplement que le nom n’a aucun rapport avec la fessée (pratiquée ou reçue), mais bien avec une situation bien…assise, question de morphologie ou d’obésité peut-être, allez savoir. Toujours est-il que la forme du séant a toujours intrigué (entre autres) les observateurs, particulièrement ceux qui ‘importèrent’ (il n’y a pas d’autre mot) cette femme d’Afrique du Sud au début du 19è siècle: surnommée «la Vénus hottentote»; elle fut exhibée comme un animal de foire (et annoncée comme telle, dans les journaux) dans plusieurs capitales en raison de sa cambrure charnue, histoire de bien montrer sa morphologie ‘animale’ si éloignée de la perfection de l’homme (ou de la femme) blanc(he)!

Pendant ce temps, au pays des menhirs et des écoles diwan du Second Empire puritain, on ne parlait dans les salons que d’arrière-train, de fondement, ou de…’convenable’(*), mais jamais de ‘cul’ dans la bouche des Le Pensec…Il existe pourtant quelques autres variantes de ce patronyme avec Peinsec, Pensic ou Pinsec, mais il n’y a donc pas plus de pain dans Peinsec ou Pensic, qu’il n’y a de forêt de pins secs dans Pinsec, la seule chose qui donne le feu aux fesses des habitants des Landes pendant les grandes sécheresses.

(*) «Tenez vous bien sur votre convenable, ma fille!» disait-on dans la bonne société.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>