Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Sibérie (un froid de)

Sibérie

En cette période très hivernale, l’adjectif inévitable (et bien peu original) qui circule dans l’actualité pour qualifier le froid est «sibérien», aussi systématique que le printemps est précoce, l’été caniculaire et l’automne tardif. Or, comme disait une blonde dans une histoire qui se veut drôle: «On se gèle, il fait un froid d’au moins cinq ou six béries!» (je vous avais prévenus). Mais au fait, quelle est l’étymologie de cette vaste région que vous imaginez désertique mais qui est finalement très courue, aussi bien d’un point de vue cinématographique que ferroviaire?

Pour le ferroviaire, vous avez déjà pensé au train dit le Transsibérien (90kms/de moyenne, çà vous réconcilie avec l’hypervitesse des TGV en banlieue), qui relie Moscou à Vladivostok (plus loin, on plonge dans la glace). Puis la région a inspiré nombre d’écrivains et documentaristes, à commencer par Jules Verne, dont le courrier du tsar Michel Strogoff doit faire -à cheval- le trajet depuis la capitale russe jusqu’à celle de la Sibérie orientale, Irkoutsk. Ou encore, d’après Boris Pasternak, ce fils d’un riche industriel sibérien justement, un certain Youri Andrélévitch Jivago, médecin de son état et valseur à moustache sur les écrans. La zone servira également de décor (littéraire puis cinématographique) au «Barbier de Sibérie», remarquable film méconnu de Mikaïlkov, qui ne parle pas de raseur de poils mais d’une gigantesque machine à déboiser la forêt. Sans parler des expéditions naturalistes en traineau à chiens d’un certain Nicolas Vanier, bref, la Sibérie, c’est très couru, sauf…étymologiquement.

Car la racine (gelée) du mot semble provenir d’un terme mongol (ou peut-être turkmène, mais avant que les russes ne l’admettent…) qui est «sibir», et qui caractérise un habitat ou un peuplement dispersé, ce que l’on constate aisément en allant passer un week-end du côté d’Oulan-Bator. Puis le mot a voyagé (c’est le cas de le dire), de quelques centaines de kilomètres pour qualifier une petite ville au coeur de la région en question, logiquement baptisée Sibir; il s’agit donc d’un toponyme, un nom de lieu qui dépeint la géographie environnante. Sibir se situe en «russie continentale», à l’est de la Russie ou plutôt au sud sur une carte euro-centrée, et non pas au bout de la péninsule comme on l’imagine souvent (çà, c’est Vladivostok). De Sibir naitra aussi la ‘nouvelle-ville de Sibir’, soit en russe Novo-sibirsk, devenue depuis la troisième agglomération du pays!

Mais puisque, pour nous, Sibérie est synonyme de froid (et, pour certains russes, de goulags du bout du monde), je me suis demandé s’il faisait là-bas un «froid de canard», nous autres français ayant décidé de gratifier le palmipède cancanant des plus basses températures. Il paraît que ce froid de canard signifie que les étangs…étant gelés, on peut plus facilement chasser les oiseaux dans des zones d’eaux vives, où certains les guettent en se les gelant dans un tonneau (à la tonne). Par contre, les Allemands parlent d’un froid de chien, tout comme le ‘frio de câo’ brésilien, ou le ‘freddo cane’ italien…On se la joue sauvage au Canada, où le fret-le froid- fait hurler les loups, tout comme au Portugal où il fait un froid de loup. Ailleurs dans le monde, depuis la peau qui pèle jusqu’aux pierres qui se fendent, on trouve toutes les expressions possible, mais je n’ai rien trouvé de spécial sur la Sibérie, pas même avec les quelques tigres qui y survivent. Peut-être parce que, tout simplement, il y fait au moins six ou sept béries…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de Sibérie (un froid de)

  1. Un proverbe dit qu’en Sibérie c’est l’hiver douze mois par an et l’été le reste de l’année. C’est peut-être pour cela qu’ils n’ont pas d’expression pour dire qu’il fait froid (froid de canard) car cela doit se suffire à lui même.
    Quand un russe de Sibérie dis qu’il fait froid, on ne peut que le croire.

    Amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>