Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Sirugue (Christophe)

SIrugue

Vous ne connaissez sans doute pas -encore- son nom, car il est actuellement timidement cité dans les médias. Déjà, la loi ‘El Khomri’ se cache (1) sous une désormais “Loi Travail”, alors pensez, le nom du rapporteur! C’est pourtant la lourde charge de ce député (PS évidemment) de Saône-et-Loire, dont vous risquez d’entendre davantage parler dans les quinze jours à venir…Il se prénomme Christophe, belle image sans doute (en grec: ‘celui qui porte le Sauveur, allusion à une -légendaire- situation où le Baptiste fait traverser les eaux à Jésus (2), mais cela ne correspond en rien à son étymologie.

D’un premier abord, le mot a l’air assez difficile à décrypter: une sonorité très occitane, (si)rugueuse, possiblement évocatrice d’un toponyme lié à un sol sec ou à des herbes qu’on arrache…Pas du tout! Plus ‘franco’-parisien on ne peut pas, puisque le terme se décompose en deux parties: ‘sir-’ + ‘-ugue’, l’un et l’autre des éléments devenant faciles à comprendre si l’on restitue les lettres de liaison, trois ‘muettes’ (d’où la simplification écrite). Il s’agit d’un ‘e’, d’un ‘h’ et d’un ‘s’, ce qui nous fait en réalité ‘sire-hugues’, qui signifie exactement ce que vous lisez: (le) sire Hugues.

La tradition onomastique date de la fin du Moyen-Age, où l’on a formé sur le ‘sire’ une foule de sobriquets (plus ou moins ‘tristes’) pour désigner, par moquerie, des gens qui se prenaient pour un…seigneur, forme complète de ‘sire’ ou du ‘sieur’ que vous retrouvez dans ‘monsieur’, forme moderne de mon-seigneur, que vous utiliserez rarement sauf en présence de l’évêque du coin (alors que lui-même devrait honorer son Seigneur, mais bon….)

De fait, on a commencé à créer les Lesire, puis, selon les régions, des Siret (enregistrés au registre du commerce, sans doute), des Sirey, des Siron, et même des Sirot (quel pastis!). Par souci de précision, on a souvent désiré nommer la cible concernée en accolant le prénom au titre . D’où des Sir(e)andré, des Sir(e)antoine, des Sireguy , des Sirejean ou des Sirehugues dont on a retenu la phonétique Sirugue, et le tour est joué!

Cela étant, destin pour destin, quel est le vrai sens de …Hugues? Il s’agit évidemment du prénom formé sur une racine germanique du 6ème siècle (avec un son comme ça, quoi d’autre?), la syllabe ‘hue’, ‘huc’, ou ‘hug’, qui signifie ‘intelligent’. L’étiquette vaut également pour les Huguon, Huguet, Hugonneau, Hugonnet et autres…Huguenot, sans oublier les formes simples en Huet, Huot ou Huard. Nul doute qu’il faudra pas mal d’intelligence(s?) pour faire passer le projet de loi, y compris donc étymologiquement!

(1) voir sa chronique dans les archives (septembre 2015)
(2) regardez la médaille sur le tableau de bord de votre voiture…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>