Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Suez (canal de)

Suez

Passer une voie rapide à une autoroute à trois voies, c’est déjà difficile, alors pensez, doubler la largeur d’un canal, c’est ‘pharaonique’ (pour une fois, l’adjectif est justifié), surtout s’il est égyptien. Celui dont on célèbre aujourd’hui la ‘réouverture après travaux’ relie la Mer Rouge à la Méditerranée, grâce à (ou à cause de?) un diplomate à la retraite obsédé du canal (Panama, c’est lui aussi, avec un succès financier relatif), le  »Grand »(*) français Ferdinand Marie, Vicomte de Lesseps. Mais alors, si la Tour Eiffel est d’Eiffel, pourquoi ce canal est-il de Suez? Dis monsieur, c’est qui, Suez?

Non, ça n’est pas une déformation de Suarez parce que tout simplement ce n’est personne, l’ouvrage en question étant un toponyme, un nom qui marque sa situation, d’après le lieu où il se trouve. C’est d’ailleurs le cas de beaucoup de détroits, configuration géographique capitale pour le développement du commerce depuis la nuit des temps. A part le portugais Magellan ou le russe Béring (quel est le plus étroit des deux détroits?) Ormuz, Gibraltar et autres Dardanelles font référence à la localisation d’un Itinéraire Bis naturel (ou pas, en ce qui concerne Suez).

Suez est en fait le nom d’une ville du canton de Qolzum (Qolsoum en français), du côté égyptien de la Mer Rouge (nôôn?). Avant d’écoper de la mise aux normes orthographiques coloniales, Suez s’est d’ailleurs appelée Souez, et même Soueys, d’après l’arabe ‘souyeh’ qui désigne…un lieu. Vous allez (vous/me) dire: c’est malin, quel lieu? Sans précisions, il y a des milliers de possibilités! De nos jours sans doute (encore qu’avec un GPS, pas besoin de savoir où vous vous trouvez, seule la dame dans la boite est au courant), mais pas à cette époque!

Pour nos ancêtres, il n’y avait aucun doute: selon les configurations, les pays et les cultures, LE Lieu, L’Endroit, c’est celui qui est caractéristique de (ou en) quelque chose, ou qui est unique dans son environnement, tout le reste n’étant qu’un détail de l’histoire, pardon, de la géographie. En montagne, ce sera souvent un sommet, parfois un col; dans une plaine, ce seront une habitation, une forêt particulière ou une source; dans un lieu désolé, le seul village visible ou le seul (Bagdad) Café à la ronde…

Alors pensez, dans un désert (égyptien), l’endroit qu’on n’a même pas besoin de nommer et vers lequel tout le monde converge est ce ‘souyeh’ probablement issu du son ‘ouahe’. Cela ne vous dit peut-être rien mais si vous faites un effort (soutenu, quand même) d’imagination, voilà le terme récupéré par les Grecs, et ‘ouahe’, gratifié d’une sifflante (un ‘s’) puis du suffixe traditionnel grec, devient…oasis, dont personne ne conteste que ce soit Le lieu le plus important à la ronde quand on est perdu dans des dunes.

La vie va donc se développer autour de ce bar-rafraichissement pour chameaux, tout comme ce sera le cas plus tard d’un village fortifié chez les Gaulois ou d’une place-forte pour les chevaliers. Bref, Suez, c’était alors et là-bas ‘The place to be’(**), un peu comme un village basque inconnu dont la notoriété va exploser quasiment la même année (que l’ouverture du Canal): il s’appelle Biarritz, et il est lancé par l’Impératrice Eugénie (de Montijo), dont l’un des petits-neveux (via sa maman espagnole) s’appelle…Ferdinand de Lesseps. Quel canal familial!

(*) C’est l’épitaphe de sa statue à Panama City
(**) L’endroit où il faut être


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>