Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Testicule de pigeon !

Bourse

Je sais, le titre de cette rubrique n’a pas la tenue habituelle des nobles patronymes dont j’ai l’honneur de faire ici régulièrement l’analyse étymologique. Mais le principe de ces billets estivaux étant posé sur l’actualité (il faut toujours poser ses principes quelque part), voici une rafale de termes que vient de diffuser – que dis-je, de disséminer – une grande chaine française d’information continue qui se targue de finesse.

Sous divers aspects, il n’est question que de la crise financière en cours dont on a appris, en ce milieu de semaine, qu’elle s’exprimait dans (je cite) « l’hystérie de bourses aux marchés volatiles» (je l’ai lu de mes yeux!). Or, sauf à être une allusion involontaire aux gens qui se retrouvent pigeons de la Bourse, ou à être le fond de la pensée d’une dinde, les marchés ne peuvent en aucun cas être « volatiles », le mot en question étant réservé à la désignation d’un oiseau qui peut « voler » évidemment, et dont la vocation première était d’ailleurs de se retrouver sur la liste des viandes servies à la table royale! Par ailleurs, ce mot est un nom commun, et ne peut en aucun cas s’employer dans cette position, à côté d’un autre substantif. Au pire pourrait-on comprendre qu’il s’agit là de volailles sachant marcher (ou sachant marchés, comme on dit dans les sms des lycéens).

On peut, sans doute, imaginer que la journaliste souhaitait parler d’un état « volatil » de la situation boursière, adjectif (cette fois) qui s’applique d’abord à un corps liquide passant rapidement à l’état gazeux (certains alcools par exemple), puis, au sens figuré, à l’évolution fluctuante d’une donnée, comme un cours de la Bourse dont la valeur s’évapore. Soyons charitable, cet adjectif, de forme « volatil » au masculin, possède un féminin qui est volatile, ce qui ne justifie pas tout à fait quand même que l’orthographe de cette information se soit ainsi…volatilisée.

Plus jouissive encore est l’expression « l’hystérie des Bourses », reprise à l’envi par nombre de costumes gris cravatés tous masculins, ce qui constitue une aberration étymologique. En clair, sachant que la Bourse (de cotation) est une extrapolation symbolique d’une bourse (notez le changement de majuscule en minuscule), ce terme est apparu au 12è siècle simultanément à « couille », formé sur le latin « coleus » qui désigne…un sac de cuir, en général accroché à la ceinture et dans lequel on mettait l’argent destiné à l’aumône à la sortie de la messe!

Dans son acception biologique, et en français on ne peut plus correct, couille et bourse continuent d’ailleurs à cohabiter pour désigner les testicules, petits sacs de peau(x), dont la définition reste ainsi fidèle à leur étymologie…Là où ces bourses ne peuvent pas être « hystériques », c’est que cet adjectif vient d’un mot grec « ustéros », qui a donné simultanément, en fonction de l’accent avec lequel on le prononçait, les termes « utérus » et « hystérique » (utérus est un hystérus sans « h »); l’un et l’autre ne peuvent avoir un rapport - biologique – qu’avec un organisme qui possède une « matrice » (traduction précise du mot grec), donc, qui peut être à la génération d’un autre organisme, bref qui peut enfanter.

On peut en déduire quelques conclusions dont l’humour se perd dans la vulgarisation de ces deux termes: c’est que d’une part, une bourse (organe typiquement masculin) ne peut pas être hystérique (organe exclusivement féminin); et que d’autre part, ne peut être hystérique qu’une personne possédant un utérus, ce qui en dit long sur le sexisme sournois de la linguistique depuis des siècles. Personnellement, je n’investirais pas un euro sur un mot pareil, nom d’un testicule de pigeon!

Ps: dans le même style de mauvaise foi étymologique, on peut aussi relire la chronique sur « hécatombe » et sur « fausse rumeur », qui reviennent actuellement à la Une des médias. Tapez le mot dans « recherche » en haut de la page.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>