Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Vatican

Vatican

C’est le pays du monde qui aura été le plus cité dans les medias depuis ces derniers jours, et qui le sera très probablement encore pour (dans?) quelques semaines. Entre démission et élection papales, le mot de Vatican désigne aussi bien l’enclave géographique, la principauté administrative, la cité romaine ou l’autorité ecclésiastique, que parfois (à tort) la seule cathédrale St Pierre. On sait également que Vatican II n’est pas, contrairement à Vélizy, un programme immobilier suburbain, et que ses caves ne recèlent pas que des bouteilles de vin. Mais, finalement, que sait-on de ce nom, étymologiquement parlant?

Tout le monde n’est pas totalement d’accord sur l’origine du mot, qui daterait de l’époque de l’empereur Tibère, contemporain du Christ. Il vécut presque 80 ans, à cheval sur les deux millénaires, ce qui constitue un tour de force étant donnée sa position sociale mais surtout familiale (de près ou de loin, il fait partie de la ‘nébuleuse’ généalogique des Pompée, César, Néron et autres Messaline…). Le terme initial serait dû aux nombreux devins installés dans un quartier marécageux, sur la rive droite du Tibre; le mot (devin) se disant ‘vates’ en latin, le lieu des devins…devint ‘Vaticanus’, en quelque sorte le quartier des médiums si vous voulez, lesquels avaient plutôt intérêt à se regrouper pour se planquer, car leur exercice avait été déclaré illégal par la volonté impériale (que voulez-vous, nul n’est prophète en son pays, même au -futur- Vatican!)

D’autres assurent qu’il exista, bien avant cette époque, un village étrusque du nom de ‘Vaticum’, dont le temple central était dédié à un dieu Vaticanus. Manque de pot (et, par conséquent, de pape), le culte pratiqué alors était strictement…païen, ce qui la fiche mal pour un futur ‘St Siège’. Toujours est-il que le nom de ce secteur apparaît officiellement vers le 2è siècle après JC, après quelques décennies de travaux d’assainissement et d’aménagement d’un territoire qui deviendra la grande mosaïque kitsch que vous connaissez.

Notez au passage quelques détails historiques (réels) assez inattendus, puisque la première à aller planter ses choux dans ce quartier alors éloigné de Rome est une certaine Agrippine (la maman de Caligula); à son tour, le petit monstre ira construire au milieu des jardins un petit cirque, où sera martyrisé (dit-on) l’apôtre Pierre lui-même, pierre sur lequel (laquelle) sera bâtie le célèbre kougloff michelangélesque.

Etymologiquement, on se retrouve donc avec une racine sinon divine du moins divinatoire (vates), laquelle va entrer, bien plus tard, dans le vocabulaire du français au 15è siècle. On va utiliser le verbe latin ‘vati-cinari’ (=faire le…prophète! Doux Jésus), dont la seconde partie est une déformation du verbe…chanter (cantare>canare>cinare>cinari). Il faut se souvenir que, depuis les Grecs (entre autres), tout acte de divination est effectué par des prêtres, prêtresses, oracles, vestales et autres ‘allumé(e)s’, souvent sous l’empire de décoctions d’herbes et qui délivraient le soi-disant message divin en psalmodiant les prophéties, d’où cette idée de chanter.

Le verbe n’a pas beaucoup de succès dans le vieux-français (forcément, l’époque ne se prête plus à ce genre de délires), mais il renaît au…19è siècle, sous le forme ‘vaticiner’, avec un léger dérapage de sens. Désormais, plus question de transmettre la voix de l’Olympe; on n’a gardé du devin que son comportement erratique (ou extatique), et le mot qualifie alors quelqu’un qui va deci-delà en baragouinant (sous l’emprise de l’alcool, en général), ou qui tout simplement radote en marmonnant des propos incompréhensibles. Vaticine-t-on au Vatican? Toute ressemblance avec des vieillards contraints de baver dans un micro en tremblant ne serait probablement que pure coïncidence. Sauf étymologiquement, peut-être…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

4 commentaires au sujet de Vatican

  1. Vatican du latin Vaticanus:

    Racine:

    Vati :

    Vaticinium, ou Vātēs ou Vātis signifiant devin, voyant, prédiction ou Vaticinu = prophétie.

    Anus:

    ancien, vieux, vieille femme, vieille fille, vieille ville, vieille dame, vieille bique

    Un autre sens possible : Vielle femme de la prophétie ou de la prédiction.

    Rome était appelé dans le 1er siècle de l’ère chrétienne la grande Babylone (à ne pas confondre avec l’empire Babylonien). La femme vêtue d’écarlate et de pourpre dans la révélation de Jean (apocalypse) représente la grande Babylone, il fort probable qu’elle soit Rome.

  2. Merci de venir conforter le sens de cette racine, même si je suis un peu surpris des différentes formes qui vous donnez au mot (vaticinium?); quant à la finale ‘-anus’, c’est simplement une marque très classique de l’adjectif. Votre interprétation n’est-elle pas un peu de la…post-phétie, car la mention très tardive de la Grande Babylone, par ailleurs exacte, dans l’Apocalypse de St Jean, se retrouve, du coup, très postérieure à la création du mot…Merci en tous cas de votre contribution, toujours intéressante.

  3. jai appri pas mal de truc avec en plus cette touche dhumour qui me fait kiffer , cest tres interressant ! merci … completement fou ce site !

  4. Vatican Vient du mots latin:vatis et can, vatis signified deviner et can signifie serpent c’est à dire le serpent devin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>