Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Véran (Olivier)

L’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn est donc désignée, en cette période d’élections municipales, pour aller s’occuper des petites maisons de la ville de Paris (1). Elle est remplacée à ce poste par un autre médecin de profession, neurologue néanmoins député de l’Isère et par ailleurs l’un des rapporteurs sur la réforme des retraites; le monsieur (pardon, docteur) porte un nom pas encore très familier (mais cela va changer rapidement sans doute) et on compte sur lui pour dire toute la vérité sur les dossiers en cours, ce qui ne pouvait pas mieux tomber, en tous cas étymologiquement.

En effet, Véran -parfois Veran sans accent- est un patronyme relativement rare et qui a principalement fait souche dans le quart sud-est de la France, de la Savoie aux Alpes-Maritimes, avec quelques incursions dans le Lyonnais (peuplé) ou le Var (aucun lien linguistique). Les Véran ne sont donc pas des Varois mais des…’vrais’, d’après l’adjectif latin ‘verus’ dont une version allongée en ‘veranus’ est à la base du mot.

‘Verus’, qui a donné ‘vrai’ puis ‘vérité’ après adjonction d’un suffixe d’état ou de fonction (‘-té’), qualifie tout ce qui est réel, authentique ou sincère, selon qu’il s’agit du sens propre ou -le plus fréquemment- figuré. Contrairement à la différence plus ou moins équivoque entre réalité et réalisme par exemple, la vérité désigne rarement un objet ou une situation mais plutôt une qualité ou un jugement, dans une dimension essentiellement intellectuelle.

Sur la même racine originelle, les Romains avaient également créé un autre adjectif un peu plus ‘agressif’ qui est ‘verax’, avec une valeur un peu moins convaincue puisque c’est ce terme qui va donner véracité, à savoir une vérité possible ou probable mais non confirmée…Même chose, encore plus imprécise, en ce qui concerne le mot qui exprime littéralement quelque chose qui-peut-être-vrai, ‘véritable’!

Bref, la forme ‘véran’, elle, s’est formée dans notre charabia à la fin de l’Empire romain et a temporairement existé en tant que telle à la suite d’un mouvement de popularisation provoqué par un évêque (comme souvent) en poste à Cavaillon (au 5ème siècle). S’en est suivi une déclinaison de patronymes d’influence italienne (les maîtres de la région) comme Vérano, Vérani (Vérany en français) et enfin Véran.

Voilà qui explique peut-être l’amalgame plus ou moins…vrai fait parfois avec le terme slave ‘viera’ qui signifie la foi. Véritable influence épiscopale ou sens superlatif de ‘ce qui est la vérité de Dieu’? A défaut, vous pouvez toujours aller chercher le fond de votre vérité dans le saint-véran, vin blanc des coteaux du Mâconnais qui doit son nom à la commune de St-Vérand qui regroupe plusieurs villages voisins. A défaut, vous reviendrez à la source -ou plutôt au sommet- des Hautes-Alpes pour skier dans la station éponyme.

De quoi prendre de la hauteur ou boire à la…Santé d’Olivier, afin de gérer le « dépassement des clivages de la politique politicienne » auquel le nouveau ministre a promis de dire -forcément- ses quatre vérités! Y compris donc étymologiquement.

(1) Voir l’article à elle consacré depuis fin 2017, en tapant le mot dans le champ de recherche en haut à droite de cette page.


(2) Sauf la véracité, qui se définit plutôt comme une vérité possible mais non confirmée.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.