Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Wayne (John)

…tel que le viril cow-boy de tant de chevauchées, fantastiques ou pas. Il est vrai que, comme Charlton Heston et, dans une moindre mesure, Clint Eastwood en ce qui concerne le port d’armes, l’Irlandais (origine d’une partie de sa famille) d’une fameuse Taverne n’a jamais caché des opinions tranchées au sujet de l’égalité des races.

A tel point qu’un autre macho à la mèche rebelle et néanmoins locataire de la Maison-Blanche a récemment dû intervenir pour défendre la mémoire d’un Homme pas si Tranquille que ça…Comme c’est l’homonyme d’un personnage (de fiction) déjà présent dans ces colonnes (1), rappelons d’abord qu’un ‘wayne’ – nom commun- est la transformation moderne d’une racine proto-germanique (des siècles avant la formation de l’allemand) qui est ‘wagna’, elle-même déjà évoluée à partir du son ‘weg’.

La fusion ou l’alternance des deux voyelles a/e va donner l’ancien terme ‘waegen’ ou ‘wagen’, qui va faire souche en Europe du Nord (Scandinavie, Pays-Bas) puis traverser la Mer du Nord dans la fuite des Saxons vers la terre des Angles (et vice-versa) pour donner le ‘wagon’ anglais, aussitôt récupéré par le français.

Forcément récupéré, parce le wagon le plus moderne auquel on pense nous a été ‘imposé’ par les britanniques inventeurs du chemin de fer (et surtout du rail, c’est pour ça que ‘nos’ trains roulent à gauche!). Aujourd’hui, un français pense qu’un wagon est toujours derrière une locomotive quel que soit son type d’énergie; or, à l’origine, il s’agit bien d’une…voiture (2).

Et encore, il vaudrait mieux dire un chariot (ou une carriole, si vous habitez au sud de la Loire) c’est-à-dire un véhicule assez sommaire, quatre roues (sans suspension) et un plateau pour transporter des marchandises lourdes et pas vraiment encore de passagers, ou alors entassés sur les ballots et autres victuailles (3).

Bref, on est plus proche d’une charrette, qui aura de plus en plus mauvaise réputation en français quand elle transportera les prisonniers ou les condamné(e)s à l’échafaud; ou quand elle forcera les employés d’une entreprise à rester tard le soir pour boucler tous les dossiers…

D’où la famille très polyglotte des gens qui travaillaient sur (souvent les roues) des chariots, les Charrier ou les Carrère en France, les Carter en Angleterre ou aux USA, et les Wagner en Allemagne, le compositeur qui a déversé des tonnes d’accords dans les fosses d’orchestre.

Tant qu’on est en Allemagne, le ‘wagen’ qui aura le plus de succès…populaire est, bien sûr, la voiture-du-peuple rêvée par Adolf, une Volk-s-wagen sur le dos de laquelle un Américain prénommé Walt mettra des bandes noires pour en faire une… Coccinelle (à haut degré d’émission de particules).

Au chapitre ‘curiosité linguistique’, il y a également le (sur)nom de l’homme qui, à l’origine, était chargé de contrôler le bon équipement et entretien des chariots militaires (1678), un ‘maitre- des-wagons’ ou, si vous préférez en v.o flamande, le ‘wagenmeester’ devenu ‘vaguemestre’ en wallon (donc français). Un homme qui n’a rien de vague donc, sauf peut-être le regard après une bière ou deux…

Voilà pourquoi ce chargé de l’intendance a donné le nom de sa fonction au(x) régiment(s) du Train, qui n’ont jamais été une suite de wagons tirés par une motrice diesel mais une file de simples camions (et éventuellement des chars) autrement dit un convoi de (tous types de) munitions nécessaires aux soldats.

Ultime pirouette : en fait, John Wayne ne s’appelait même pas John Wayne mais…Marion (!) Mitchell Morrison; aucune équivoque sur les deux prénoms, quant au patronyme, probablement de souche écossaise en ce qui le concerne, c’est bien la forme nordique d’un très ordinaire ‘morris-son’, autrement dit en français ‘le fils de Maurice’. Evidemment, sur une affiche, la charge est moins héroïque!

  1. Batman (Bruce Wayne à la ville), mars 2019
  2. Comme on disait autrefois à la SNCF: « En voiture! »
  3. Retour vers le futur: c’est exactement l’utilisation des wagons des trains surchargés de grappes humaines dans certains pays d’Asie ou d’Afrique.

N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.