Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Whirlpool

Whirlpool titre

Revenue -pour ne pas dire survenue- dans l’actualité cette semaine par la grâce attentionnée et synchronisée des candidats à l’élection présidentielle, la future-ex-entreprise-française-d’origine-américaine me permet de traiter à nouveau de l’étymologie d’une marque dans ces chroniques. Au départ (1989), la partie n’était pas gagnée d’avance, quand le groupe Philips décide de (se) vendre au géant US. C’est si vrai que, pendant un certain temps, les deux marques devront cohabiter visuellement, le temps que les Français s’habituent à ce mot (pour eux) imprononçable…

En effet, passer du néerlandais mais familier ‘Philip(pe)’ à une sorte de haut-le-coeur sonore (prononcez Oueuurl-poule) et étrange(r), rien de plus détestable pour un mangeur de grenouilles, sauf que l’américain est primaire et sans détours: si les machines à laver Whirlpool portent un tel nom, c’est qu’elles possèdent un espace rempli d’eau (pool) dans lequel un tambour de lavage génère un tourbillon (whirl), et le tour -si j’ose dire- est joué. Le logo illustre donc exactement ce que dit le mot, une sorte de siphon qui entraine le linge et surtout la saleté, aussi sûrement que le fond de votre évier aspire l’eau de la vaisselle.

Il serait malvenu (…mais peut-être intéressant!) de prendre au second degré ce symbole d’une économie qui aspire dans un trou noir toute entreprise qui ne ‘tournerait’ pas assez vite au rythme d’une spirale sociale, mais c’est une autre histoire…D’un simple point de vue linguistique, le mot équivalent en français n’est pas innocent non plus: celui qui s’y colle le plus souvent dans les définitions des dictionnaires est ‘tourbillon’, effectivement expressif et clairement descriptif, autant au sens propre que figuré d’ailleurs dans notre langue! Vous pouvez aussi allez chercher dans le très scandinave ‘maëlstrom’, ou dans le latin ‘sipho(n)’ une image de trombe d’eau qui aspire les maisons et les vaches dans l’espace, le résidu du dentifrice au fond du lavabo, ou les votes du concurrent politique dans l’urne du parti voisin.

Mais le plus violent reste néanmoins ce tourbillon, lui aussi de souche romaine sous la forme ‘turbo’, le futur copain du moteur ou du réacteur dont il décuplera la puissance sous l’effet d’une ‘turb-ine’ à l’aspiration irrésistible, laquelle faisait à l’origine très peur aux…marins, puisqu’à défaut de connaître les propulseurs d’Airbus (de Rolls-Royce, en fait), le seul ‘whirlpool’ dont ils pouvaient craindre l’attraction se trouvait, depuis les Grecs, bel et bien dans l’eau, autrement dit un remous mortel le plus souvent dû à la présence d’un gouffre sous-marin. Finalement, quelles que soient l’époque ou la situation, avec un nom pareil, le résultat ne pouvait être autre chose qu’un naufrage. Au moins étymologiquement…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>