Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Impeachment

Non, il n’est pas question ici d’abandonner l’analyse des patronymes qui apparaissent à la Une de l’actualité, mais un lecteur assidu de ce blog me signale « encore un mot français que nous ont ‘piqué’ les Anglais » (et plus, de l’autre côté de l’Atlantique). En effet, il n’y a pas loin de cet ‘impeachement’ à notre ‘empêchement’ qui ne manquerait pas d’entraver la carrière du président américain visé, du moins d’un point de vue sonore…

Etymologiquement aussi, les deux mots ont eu un peu la même évolution, sauf que, malgré l’équivoque de l’orthographe, le ‘peach’ anglais reste une pêche (le fruit ou la prise du poisson), et la pêche française également! Pour nous, le dessert Melba vient du…Moyen-Orient, puisque les Anciens l’appelaient ‘persica’, la pomme de Perse, transformée en ‘persche’ puis ‘pesche’ et enfin pêche; quant au sport favori des pêcheurs, il vient cette fois du verbe latin ‘pescare’, c’est-à-dire attraper des ‘pisces’, des poissons. Le seul qui…pèche dans le dictionnaire est le péché, issu d’un autre verbe, ‘peccare’. Effectivement, de quoi faire pas mal de fautes en dictée!

Cet ‘impeachment’ est donc composé de trois parties, dont un préfixe négatif ‘im-‘ (soit ‘im-‘ également ou ‘em-‘ en français comme dans em-pêchement ou im-possible), un suffixe d’état (-ment), et la racine centrale qui nous intéresse soit un ‘peach’ qui est issu d’un ancien sens britannique concernant une dénonciation ou un mouchardage. On comprend bien alors comment on en est arrivé à l’idée de révéler ou de dévoiler certains secrets pour mettre une personne en accusation via un (ou des) ‘lanceur(s) d’alerte’ qui mèneront le prévenu à entrer dans une procédure de destitution, au sens juridique américain.

Or, comme souvent il y a une surprise dans le fond de cette racine, du moins en français: les mots ’empêchement’ ou ‘empêcher’, s’ils n’ont rien à voir avec la pêche (qu’il faudra quand même avoir pendant le procès) ni la pêche (à laquelle vont aller les avocats) s’écrivaient autrefois ‘empedechier’, directement (dé)formé sur le latin ‘impedicare’ qui signifie entraver les pieds, et donc plus généralement tomber dans un piège…C’est le cas des lapins retenus par un collet ou dans la lueur des phares, celui des voleurs pris la main dans le sac et peut-être aussi celui des hommes politiques en flagrant délit d’écoutes (ne pas oublier le ’s’), de Nixon à Trump en passant par Clinton.

Heureusement, on n’a pas pu s’empêcher de créer le contraire d’empêcher avec ‘dépêcher’, autrement dit ne pas retenir quelque chose ou quelqu’un pour favoriser une action rapide. En tous cas, voilà une affaire menée par une femme ‘au poil’ semble-t-il puisque Nancy ‘Pelosi’ (les poils) est d’origine italienne, mais ni poilue ni à poil; attendons donc les développements que nous apporteront les prochaines…dépêches sur cette affaire!

Ps: ‘Trump’ est bien entendu depuis longtemps dans ces archives; et ce n’est pas triste non plus…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.